23.1 C
Lomé
Tuesday, October 19, 2021

Descente inopinée de la gendarmerie nationale à la prison civile de Lomé: Plusieurs portables saisis

Les unes des journaux

Descente inopinée de la gendarmerie nationale à la prison civile de Lomé: Plusieurs portables saisis

Lundi matin, les éléments de la gendarmerie nationale ont fait une descente inopinée à la prison civile de Lomé, nous a appris une de nos sources dignes de foi.

Tout porte à croire que nos précédents articles sur la vente du cannabis et de la recrudescence de la cybercriminalité à la prison civile de Lomé font réagir les autorités. Il y ’a quelques jours, une de nos sources au sein de la prison civile de Lomé rapportait que le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le Général de brigade, Yark Damehame aurait envoyé une note à la direction de la prison demandant qu’une fouille générale soit effectuée. Nonobstant nos efforts, nous n’avons pas pu avoir copie dudit communiqué signé par Le Gal Yark.

Sur demande donc du ministre, une fouille a été effectuée lundi 30 août 2021 par la gendarmerie nationale. Certains bâtiments de la prison civile de Lomé n’ont pas échappé aux fouilles.
Nos sources indiquent que plusieurs portables ont été saisis et emportés par la gendarmerie.

« Ils ont saisi des portables. Nombreux sont les détenus qui ont vu leurs portables saisis. Il y’ a des gens qui ont des portables mais ils ne sont pas cybercriminels. Les portables leur permettent juste d’être en contact avec leurs familles et amis. La situation pénalise tout le monde ici », a déclaré une autre source au sein de la prison.

Actuellement tous les détenus ayant un portable ont la peur au ventre. Ils ne savent pas si la gendarmerie nationale reviendra fouiller les autres bâtiments.
Les fouilles inopinées à la prison civile de Lomé pour saisir les portables sont-elles la solution au problème de la cybercriminalité qui y règne? La question mérite d’être posée.

Il es plus impératif que les gardes pénitentiaires complices des détenus soient ciblés. Il est clair que les portables n’atterrissent pas seuls à la prison civile de Lomé. C’est l’œuvre de certains gardes pénitentiaires qui en contre partie perçoivent de l’argent auprès des détenus.

De toute évidence, La solution n’est sûrement pas les fouilles inopinées . Puisque tant que des gardes pénitentiaires percevront de l’argent auprès des détenus, les téléphones portables seront toujours présents à la civile de Lomé. Les détenus cybercriminels continueront leurs activités en toute quiétude.

Pacha Johns

 

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Atteinte à la vie privée des filles, un devoir d’explication s’impose aux officiels du monde de l’éducation au Togo

Le devoir de redevabilité à l'égard du peuple voudrait que l'on explique une décision pareille qui suspend deux acteurs du monde éducatif. On...

Le monde syndical togolais pleure Ephrem Tsikplonou

Le monde syndical togolais est frappé par un deuil. Ephrem Tsikplonou, SG de la coordination générale des cadres du Togo (CGCT) a...

Togo: Bienvenue dans la République d’UNIR !

Voilà un régime de père en fils qui s’est approprié le Togo qu’il régente comme une épicerie familiale depuis 54 ans. Le...

Togo: Quand Faure Gnassingbé se moque des pauvres populations

Les faits et gestes de l'exécutif togolais constituent la preuve que le régime mesure le degré de pauvreté des populations. Ils envahissent...

Togo / Gendarmerie nationale : Le Commandant de la Brigade territoriale de Lomé et certains de ses éléments mis aux arrêts

Des gendarmes mis aux arrêts, ça n’arrive pas souvent. Mais ne dit-on pas « tous les jours pour le voleur, et un...

Du sourire aux lèvres des élèves de l’EPP Davié Anomé grâce à l’association « New Family »

Ce samedi 16 octobre 2021, l'association "New Family" était aux côtés des élèves démunis de l'école primaire publique de Davié Anomé (préfecture...

Le Covid Business en vogue au Togo

Les populations sont de plus en plus fatiguées, surtout avec les non-dits qui entourent la gestion de la pandémie à la covid-19...

Pétrolegate: Le procès en appel encore renvoyé

L’affaire dite « Pétrolegate » mettant aux prises le journal « L’Alternative » et la famille Adjakly est encore sur le tapis. L’audience de ce jeudi...
- Advertisement -
error: Content is protected !!