26 C
Lomé
Monday, January 25, 2021

Deux semaines après la formation du gouvernement : Des ministres sans bureaux, des travaux de réfection de cabinets sur fond de superstition

Les unes des journaux

Deux semaines après la formation du gouvernement : Des ministres sans bureaux, des travaux de réfection de cabinets sur fond de superstition
Séminaire gouvernemental

Comme à l’accoutumée, la formation du gouvernement a été suivie du folklore pompeusement baptisé « Séminaire gouvernemental ». A priori, les axes du gouvernement tels que annoncés ont été étudiés et évalués. Et les membres de l’équipe Tomégah-Dogbé doivent bénéficier des conditions minimales de travail pour atteindre les résultats, conformément aux engagements pris à l’issue du séminaire.

Paradoxalement, plusieurs ministres se retrouvent sans cabinet pendant que d’autres départements y compris la Primature sont en réfection sur fond de superstition.

A l’annonce du gouvernement, on a découvert la création de plusieurs nouveaux départements ainsi que le changement de dénominations aux autres.

Nous avons dénoncé cette situation qui va engendrer des dépenses futiles. Il faudra changer l’enseigne lumineuse à plusieurs départements ministériels à coup de millions comme les gens en ont les réflexes à ces occasions. En sus, ces créations fantaisistes ont aussi pour corollaire la non disponibilité de bureaux pour les ministres. A ce jour, certains ministres sont sans domicile fixe. Pendant que certains ont transformé leurs propres bureaux privés en Cabinet ministériel, d’autres n’ont que le choix de clandoter à côté d’autres collègues. Que de la pagaille primaire !

Plus cocasse, certains ministères y compris la Primature ont entamé plutôt des travaux de réfection des bâtiments. Des travaux relatifs au carrelage, meubles… Pour quelle raison ? Des sources bien introduites avancent la superstition. Une opération de déminage en d’autres termes.

Pour quelle raison, des gens pourraient « miner » les bureaux qu’ils n’avaient occupé qu’à la suite d’une nomination. Il s’agit en réalité des réflexes des gens de même acabit qui n’ont rien en commun avec le développement du pays.

Aucune compétitivité n’est en jeu si ce ne sont les idées tordues et obtus.

Au demeurant, c’est aussi un moyen pour gaspiller les ressources du pays et justifier des dépenses farfelues

Triste Togo !

Honoré Adontui

Source : Le Correcteur

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

CITE AU QUOTIDIEN : SILENCE ET PAROLE, QUEL PESANT D’OR ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUE« Comme des pommes en or dans des ornements d’argent, ainsi est une parole dite au...

Fenêtre sur l’Afrique du 23 Janvier 2021

Côte-D'Ivoire : Après le boycott de l'élection présidentielle, les législatives sont elles un piège tendu à l'opposition? Togo : Arrestations des membres d'un...

Nathaniel Olympio appelle Victoire Dogbé à parler du pétrole offshore du Togo

L'information a beau été classée secret d'Etat mais elle a fini par être exposée au grand jour par la chaîne de télévision...

Synergie-Togo dénonce l’arrestation de syndicalistes et les entraves aux libertés au Togo

Ce 20 janvier 2021, des gendarmes togolais ont procédé à l’arrestation manu militari de plusieurs responsables du Syndicat des Enseignants du Togo...

CHAN 2020 : Victoire des Eperviers du Togo face a l’Ouganda (2-1)

Battu lors de sa sortie dans ce CHAN 2020 face au Maroc (1-0), le Togo a battu l’Ouganda (2-1) ce vendredi à...

Togo : L’ARCEP édicte les nouveaux principes tarifaires applicables aux services des communications électroniques

Communiqué de presse LOME, Togo, le 22 janvier 2021 L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP), se fondant sur les prérogatives...

Faure Gnassingbé interpellé pour tous ces prisonniers politiques torturés, oubliés et sacrifiés pour son maintien au pouvoir

Par Samari Tchadjobo«La terreur n´assied pas l´autorité sur une base solide; le meilleur moyen d´assurer la paix dans un pays repose plutôt...

Togo : 335 morts sur les routes au second trimestre 2020

Le second semestre de l’année 2020 aura été plus meurtrier que le premier sur les routes togolaises. C’est ce qu’il ressort du...
- Advertisement -
error: Content is protected !!