28.1 C
Lomé
Wednesday, June 16, 2021

Deux semaines après la formation du gouvernement : Des ministres sans bureaux, des travaux de réfection de cabinets sur fond de superstition

Les unes des journaux

Deux semaines après la formation du gouvernement : Des ministres sans bureaux, des travaux de réfection de cabinets sur fond de superstition
Séminaire gouvernemental

Comme à l’accoutumée, la formation du gouvernement a été suivie du folklore pompeusement baptisé « Séminaire gouvernemental ». A priori, les axes du gouvernement tels que annoncés ont été étudiés et évalués. Et les membres de l’équipe Tomégah-Dogbé doivent bénéficier des conditions minimales de travail pour atteindre les résultats, conformément aux engagements pris à l’issue du séminaire.

Paradoxalement, plusieurs ministres se retrouvent sans cabinet pendant que d’autres départements y compris la Primature sont en réfection sur fond de superstition.

A l’annonce du gouvernement, on a découvert la création de plusieurs nouveaux départements ainsi que le changement de dénominations aux autres.

Nous avons dénoncé cette situation qui va engendrer des dépenses futiles. Il faudra changer l’enseigne lumineuse à plusieurs départements ministériels à coup de millions comme les gens en ont les réflexes à ces occasions. En sus, ces créations fantaisistes ont aussi pour corollaire la non disponibilité de bureaux pour les ministres. A ce jour, certains ministres sont sans domicile fixe. Pendant que certains ont transformé leurs propres bureaux privés en Cabinet ministériel, d’autres n’ont que le choix de clandoter à côté d’autres collègues. Que de la pagaille primaire !

Plus cocasse, certains ministères y compris la Primature ont entamé plutôt des travaux de réfection des bâtiments. Des travaux relatifs au carrelage, meubles… Pour quelle raison ? Des sources bien introduites avancent la superstition. Une opération de déminage en d’autres termes.

Pour quelle raison, des gens pourraient « miner » les bureaux qu’ils n’avaient occupé qu’à la suite d’une nomination. Il s’agit en réalité des réflexes des gens de même acabit qui n’ont rien en commun avec le développement du pays.

Aucune compétitivité n’est en jeu si ce ne sont les idées tordues et obtus.

Au demeurant, c’est aussi un moyen pour gaspiller les ressources du pays et justifier des dépenses farfelues

Triste Togo !

Honoré Adontui

Source : Le Correcteur

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : La solution « magique » de la STT contre l’inflation et la hausse des prix des produits pétroliers

Ces derniers jours, les Togolais se plaignent de la cherté de la vie. Pour cause, les produits de première nécessité ont connu...

Covid-19 Togo : 4 nouvelles contaminations dans la préfecture d’Agoe

Hier, quatre nouveaux cas positifs ont été enregistrés dans la préfecture d’Agoe. C’est ce qu’indique le site officiel du gouvernement. Le même site...

Togo : Agbeyomé Kodjo va faire un voyage sans retour

Telle est la prophétie faite par Maranatha Mashia’h de l’église « clinique Immanuel Temple du Saint Esprit », récemment fermée au Togo. Même...

Que sont devenues Réckya Madougou et ses valises d’argent dont parlait Patrice Talon?

Par Samari Tchadjobo «Elle débarque avec des valises d’argent, des sponsors de chefs d’Etat des pays voisins, a indiqué Patrice Talon dans...

Togo : Curieux silence des associations de consommateurs

La vie chère s'accentue, intensifiant la souffrance des populations Togolaises qui tirent déjà le diable par la queue. La situation est plus...

LIBERTÉ POUR DJIMON ORÈ ET TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES DU RÉGIME GNASSINGBÉ

Par Ayayi Togoata APEDO-AMAHLa présence de prisonniers politiques dans les geôles du régime policier constitue un cinglant démenti à la fiction de...

Lutte pour la démocratie au Togo : les leçons de l’heure

"Lutte pour la démocratie au Togo : les leçons de l’heure", c’est le titre d’une tribune publiée sur Facebook par Gnimdéwa Atakpama,...

La faute aux quatre coups KO: que les crétins louangeurs sortent des bois!

Par Kodjo EpouQuelque chose, en nous, s'est brisé. Le Togolais est devenu indéfinissable, même méconnaissable. Son pays aussi l'est, et en pire,...
- Advertisement -
error: Content is protected !!