Djimon Oré exige une nouvelle constitution

Djimon Oré
Djimon Oré

Djimon Oré
Djimon Oré
Par togo-online
La politique togolaise est au poids mort et fait preuve d’un statuquo monstre, dû à la politique de surplace orchestré par le pouvoir RPT/UNIR. Au lendemain du hold-up électoral, les togolais restent sur leur soif quant à l’avenir du pays. Nombreux sont ces chantiers qui restent sans décollage, malgré les annonces de Faure Gnassingbé. Comme tous les ans, il était face aux caméras de la télévision nationale le 02 janvier dernier pour bluffer le peuple. Loin de faiblir quant aux mensonges sans cesses servis aux togolais, il y a réitéré des promesses fallacieuses.

Les réactions ne se sont pas fait attendre. De Nicolas Lawson à Alberto Olympio, passant par Jean-Pierre Fabre, l’unanimité est partagée. Faure Gnassingbé n’a pas convaincu quant à son message de vœux au peuple togolais. D’aucun vous dirons qu’il n’a jamais d’ailleurs convaincu personne.

Face à des incongruités qui marquent le temps, dues aux multiples masturbations et sodomisations subit par la constitution togolaise, le président national du parti Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) et député à l’Assemblée Nationale, Djimon Oré parle de la mise en place d’une constituante.

Selon lui, le parlement actuel, de par sa composition, ne pourra rien offrir au peuple togolais. Par conséquent, indique-t-il, il est impératif de dissoudre cette assemblée et asseoir une constituante afin de doter le Togo d’une nouvelle constitution qui prenne en compte les fondamentaux de la démocratie, notamment la limitation du mandat du président de la République, la mise en place d’institutions fortes et crédibles, la répartition équitable des ressources du pays, l’indépendance de la Commission Electorale Nationale Indépendante, une justice républicaine qui ne sera pas aux bottes du pouvoir, une presse libre et démocratique, une administration démocratique, une armée républicaine…

Djimon Oré indique qu’il s’agit d’une condition sine qua non pour donner au Togo, une lueur d’espoir quant à un avenir serein du Togo, sans violence aucune entre ses citoyens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.