32 C
Lomé
Thursday, January 21, 2021

Doc Farel, un artiste togolais de renom arrêté pour « cambriolage »

Les unes des journaux

Doc Farel, un artiste togolais de renom arrêté pour « cambriolage »
M. Tamekloe Edem dit Doc Farel

Par Marcelle Apévi
« Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin ». Jamais Voltaire ne croyait pas si bien dire puisqu’aujourd’hui, le temps semble lui donner raison, et pour cause !

Depuis le début de la pandémie du coronavirus (covid-19), l’humanité se voit emporter par une situation de précarité indicible, et les conséquences qui en découlent pour les couches vulnérables, deviennent insoutenables.

Plus de rassemblement pour observer la distanciation sociale, et donc plus de spectacle pour les artistes de chanson et vivre de leur métier. Situation compliquée, beaucoup ne savent plus à quel saint se vouer. Le manque du travail entrainant l’homme dans le besoin, le lien est vite fait, quand certaines personnes se versent dans le vice. C’est peut-être le cas de Doc Farel, cet artiste togolais de renom qui a été arrêté par la police de Tsévié le mercredi dernier, 25 novembre 2020 pour « cambriolage ».

Aux côtés de trois autres personnes, M. Tamekloe Edem dit Doc Farel, serait présenté par le commissaire de la ville de Tsevié comme le cerveau de l’équipe de cambriolage opérant dans plusieurs localités du pays.

Pétrifiés, plusieurs de ses fans ont du mal à croire à l’information, et certains jurent qu’il s’agit d’une erreur de la police sur sa personne. Grand ami de l’artiste Omar B, décédé il y a quelques mois, le rappeur Doc Farel a même fait un featuring avec Omar B sur le clip « Kekeli ».

Certes, l’évocation de la crise sanitaire qui a donné un vrai coup d’arrêt au spectacle des artistes, n’est pas une manière d’excuser Doc Farel de ses actes, encore qu’il bénéficie d’une présomption d’innocence jusqu’à ce que la preuve de sa culpabilité ne soit établie. Cependant, ce qui est constant, c’est que cette crise sanitaire a contraint certains à prendre des décisions extrêmes, comme ce fut le cas de deux enseignants togolais et d’un masseur professionnel qui se sont donné la mort par pendaison, le suicide devenant l’ultime option pour des togolais d’écouter leurs souffrances, face au quotidien difficile sous le covid-19.

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo – Covid-19 : Hausse des cas confirmés, Lomé et Kara à nouveau sous couvre-feu et bouclage avertit Djibril Mohaman

Les cas confirmés de Covid-19 s’accroîent ces derniers jours dans plusieurs régions du Togo, « Si les choses continuent à évoluer, des...

Togo : Un gang d’agresseurs démantelé par la Police à Wougomé à Lomé

POINT DE PRESSELa police s’attaque au phénomène des « gros bras » à Lomé avec l’interpellation de huit individus se disant des...

Togo : Après la presse, le SCRIC s’attaque aux syndicats

La situation qui prévaut au Togo démontre une descente à une vitesse vertigineuse dans la dictature de la pensée unique. Après l'opposition réduite au...

Tribunal de Première Instance de Lomé : Que se passe-t-il dans le dossier du Prophète Moungonga avec ses avocats ?

L’on se rappelle de l’affaire du prophète Maranatha Moungonga et sa femme tous deux détenus en 2014 dans les circonstances non conformes...

Donald Trump, point final!

Aujourd'hui, 20 janvier 2021, la gouvernance de Donal Trump de la plus grande puissance du monde prend fin. Joe Biden, à compter...

Togo – Élections régionales : Deuxième rencontre d’échanges pouvoir et opposition

Sur invitation du ministre de l’Administration territoriale de la Décentralisation et du Développement des territoires, Payadowa Boukpéssi, les partis politiques de l’opposition...

Démarrage satisfaisant de la grève du Syndicat des Enseignants du Togo

Dans un communiqué rendu public datant du lundi 18 janvier 2021, le Syndicat des Enseignants du Togo (SET) avait annoncé une grève...

Togo : Problème d’identification du corps sans vie repêché dans le 4ème lac

Dans la matinée du dimanche 17 janvier 2021, le corps sans vie d'une dame de la trentaine, de taille moyenne, vêtue d'un...
- Advertisement -
error: Content is protected !!