Dr Aubin Thon « Rien n’est fini… »

Dr Aubin Thon « Rien n’est fini... »
Dr Kodjovi Thon

Par Serge Lemask, togo-online.net
Après l’invalidation de sa candidature, Dr Kodjovi Thon a saisi par requête la Cour constitutionnelle. Mais hier, la Cour Constitutionnelle a rejeté sa requête et confirmé l’invalidation de sa candidature pour défaut de signature. Néanmoins, Kodjovi Thon dit ne pas perdre la foi car d’après lui, rien n’est fini.

MESSAGES AUX AMBASSADEURS ET SYMPATHISANTS DE LA NOUVELLE VISION DE DR. KODJOVI THON

Chers ambassadeurs et sympathisants,

La Cour Constitutionnelle togolaise vient de rejeter notre requête suite à l’invalidation de notre candidature sur un motif d’insuffisance de signatures au support de notre candidature.

Confiants du travail impeccable que nous avons tous fait lors de cette collecte de signatures, nous vous avions appelés au calme et à la retenue tout en optant pour des voies pacifiques et plus objectives, démontrant notre continuel désir de contribuer à la consolidation de l’Etat de droit dans notre pays par des voies démocratique, pacifique et surtout productive. Vous avez été nombreux à croire en nous jusqu’au bout, démontrant l’union autour de cette noble vision dont nous sommes porteurs.

Café-discussions par ci, formations des femmes par là, séminaires de formation des enseignants, octroi de bourses aux étudiants, orientation des jeunes, activités culturelles et sportives, soutiens aux plus démunis, formations des ambassadeurs, etc. Plusieurs ont été nos actions dans plusieurs localités de notre pays ces dernières années. Nous nous réjouissons d’avoir posé à travers nos démarches et notre savoir-faire, ensemble avec vous, une nouvelle manière de faire la politique, la base de la réelle démocratie, celle qui construit un nouveau modèle de citoyen digne de notre génération et de notre nation.

Nous reconnaissons que notre candidature est la seule qui suscite un engouement politique sérieux au sein de la jeunesse. Oui la jeunesse togolaise commence à croire en l’avènement politique du siècle. Mais l’homme a décidé de nous mettre hors du jeu. Certes, humainement c’est un choc, mais notre foi n’est guère touchée car nous continuons à croire en notre appel et en notre mission même si nous sommes obligés d’admettre que la course du 22 février 2020 n’a plus notre nom mentionné parmi les compétiteurs dans le registre de notre Cour Constitutionnelle.

Jeunesse togolaise, femme togolaise, nation togolaise,

Au-delà de tout, je nous exhorte à faire preuve d’une Nouvelle Vision, d’une dynamique nouvelle et de comportements citoyens sans précédent durant cette période électorale afin de démontrer une fois encore l’impact de la Nouvelle Vision sur nous tout en gardant espoir que toute seigneurie provient de la divinité et que tout est possible à tout moment lorsque le Ciel en décide.

Une fois encore merci à chacun de vous pour la confiance faite en notre leadership et en notre vision et gardons tous la foi en agissant avec sagesse et sérénité.

Rien n’est fini.

THON ACOHIN KODJOVI ATNA, PhD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.