Echecs répétés de la lutte pour l’alternance : La dimension spirituelle, le maillon manquant ?

Légendes racontées, indiscrétions, circonstances troublantes...

Echecs répétés de la lutte pour l’alternance : La dimension spirituelle, le maillon manquant ?

Ses sorties ces derniers temps défraient la chronique et agacent les « gouvernailleurs » et leurs petits griots ne cessent de s’agiter. Mgr Philipe Fanoko Kpzodzro, dans ses dernières déclarations, a révélé que le Togo ploie sous le poids des esprits maléfiques sollicités par les dirigeants successifs à la tête du pays. Des propos qui, appréhendés à l’aune de certains faits, légendes racontées et circonstances troublantes de la longue lutte populaire pour l’alternance, ont le mérite de pousser à donner du crédit à la dimension spirituelle. C’est (peut-être) le maillon manquant du combat lancinant pour l’alternance et qui se solde par des échecs depuis lors.

Le Togo sous l’emprise des esprits démoniaques

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro est formel, le Togo est sous l’emprise des forces occultes avec lesquelles les différents gouvernants ont pactisé pour les aider à asseoir leur règne. Et les effets touchent tout le pays et justifient la situation politique actuelle, avec l’échec permanent de l’avènement de l’alternance. Du premier chef d’Etat Sylvanus Olympio à l’actuel dirigeant Faure Gnassingbé, en passant par son prédécesseur Eyadema et autres Nicolas Grunitzky, il n’épargne personne. Le prélat parle de « sacrifices ou les pratiques occultes et sataniques que les chefs de l’Etat du Togo, notamment le Général Gnassingbé Eyadema et son fils Faure Gnassingbé ont faits pour se maintenir au pouvoir ». «Des informations de personnes très sérieuses me sont parvenues que non seulement le président Eyadema l’avait fait, mais que même Olympio Sylvanus avait fait ce sacrifice. Même Grunitzky avait aussi eu recours à ces sacrifices nocturnes pour le Togo. Selon mes sources, au niveau du papa Eyadema, c’est le comble. Je ne peux vous donner les détails sur cette antenne », a-t-il révélé mercredi passé sur une radio de la place.

On pouvait classer ces propos dans le registre des chiens écrasés et la vie continue. Mais voilà, ils viennent, non d’un citoyen ordinaire, mais d’un homme spirituel. Ces genres de choses ont toujours été dites dans des conversations informelles, par des citoyens anonymes. Mais jamais une voie aussi « autorisée » que Mgr Kpodzro n’est allée sur ce terrain un peu risqué d’ailleurs, car le spirituel relève de la métaphysique, de l’irrationnel…Ces propos ont donc toute leur importance lorsqu’on considère le statut socioprofessionnel de l’homme. Mgr Philippe Fanoko Kpodzro est un spécialiste du spiritualisme. Il est donc dans son biotope en abordant ces genres de sujets. Ses propos rejoignent curieusement ceux d’autres hommes de spiritualité et poussent à leur donner du crédit.

Légendes racontées, indiscrétions, circonstances troublantes…

Il y a quelques années, notamment le 18 mars 2013, c’est le prophète Esaïe, de son vrai nom Dekpoh Kokou Romain qui révélait sur la défunte radio Légende FM que le Togo ploie sous l’emprise de l’esprit démoniaque Jézabel ou Ablo, sollicité par les futurs dirigeants et meneurs de la lutte pour la conquête de l’indépendance du Togo.

Parlant de sacrifices occultes menés pour la pérennisation du pouvoir cinquantenaire, des médias, sur la base des indiscrétions obtenues de sources bien informées, avaient révélé il fut quelques années des pratiques ésotériques organisées dans la nuit du 12 au 13 janvier de chaque année, sous une paillotte en contrebas Sud de la clôture du camp RIT rebaptisé Général Gnassingbé Eyadema – c’est au même lieu que s’était regroupé le commando qui allait assassiner Sylvanus Olympio le 13 janvier 1963 et il est devenu le sanctuaire du régime -, avec pour point d’orgue l’enterrement d’un bœuf vivant dont la viande servirait à préparer des repas le lendemain…Il se raconte aussi que des choses ont été enterrées à certains stratégiques de la ville de Lomé…

La légende a toujours raconté que le « Baobab » a fondé son règne sur le spirituel, qu’il s’est blindé spirituellement dans tous les coins du Togo et que les charlatans qui étaient sollicités à cette fin étaient systématiquement éliminés après leur prestation ; ce qui dans le milieu ésotérique serait une source supplémentaire de puissance pour lui.

Par ailleurs, il a été raconté – permettez le terme, on est dans la sphère ésotérique où il est difficile de vérifier – que lorsque Sylvanus Olympio devrait rendre l’âme, il aurait prononcé des paroles de malédiction, se sentant trahi et surtout abandonné dans les mains des soldats qui devaient le tuer. Ces derniers, après avoir tiré sur lui et abattu presque, seraient revenus couper le tendon du talon…Une maltraitance qui n’avait nullement suscité la révolte des populations de Lomé et du Togo en général.

Certaines indiscrétions racontent que c’est pour des enjeux spirituels que le régime putschiste avait refusé que le corps de Sylvanus Olympio soit enterré sur le sol togolais, et c’est sur ce qui est aujourd’hui le territoire béninois que son corps a été inhumé. Il se raconte également que le régime RPT/UNIR, même dans le cadre du dégel hypocrite engagé, s’est toujours opposé au rapatriement des restes du corps du premier Président du Togo pour une inhumation digne proposée par la Commission mise en place pour revisiter l’histoire, sachant ou redoutant les effets spirituels que cela pourrait engendrer.

L’histoire raconte aussi que le « Vieux » avait un esprit qui pousse ses comploteurs à se trahir. S’il est difficile de prendre cela pour argent comptant, il se fait curieusement que les différentes tentatives de renverser son pouvoir ont toujours été sabotées par les conspirateurs eux-mêmes. La même chose semble marcher avec son fils, à un degré relatif. Les différentes tentatives d’union de l’opposition pour mener le combat ensemble dont la dynamique Collectif « Sauvons le Togo » en 2012, l’épisode Coalition des 14 depuis 2017 qui tangue…finissent par échouer, repoussant l’alternance aux calendes grecques.

Explorer vraiment la piste spirituelle

Lorsqu’on appréhende ces révélations à l’aune de ces légendes racontées, des circonstances troubles de la lancinante lutte politique pour l’alternance au Togo, l’on se persuade davantage de la dimension spirituelle de la lutte. Et elle apparaît comme le maillon manquant dans la sempiternelle lutte populaire pour l’avènement de l’alternance et qui se voue à chaque fois à l’échec. Exorciser le Togo et le délivrer de ces esprits maléfiques, c’est la solution proposée par Mgr Philippe Fanoko Kpodzro. C’est plus qu’une nécessité pour donner un sens à la lutte pour l’alternance. Mais les pasteurs, prêtres et praticiens des religions traditionnelles peuvent-ils avoir le courage de prier pour délivrer le Togo de ces esprits maléfiques qui rendent service en fait au régime en place ?

La question reste posée, car on est dans un pays d’hypocrisie à haute dose, de business ambiant où ces adeptes du « Jesus Business » préfèrent se taire pour, disent-ils, « éviter des problèmes » ou au mieux, contourner ces questions sensibles, laisser le peuple de Dieu dans la misère, aller crier « ababababa » pour prier pour la santé du chef de l’Etat et de ses collaborateurs, bref dire des choses qui pourraient plaire aux gouvernants. On se rappelle cette comédie de purification du Togo faite en juillet 2017, sous l’égide du gouvernement et du Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN). A l’occasion, des prières ont été commandées dans des églises et dites, des poules, chèvres, moutons et bœufs sacrifiés en masse aux mânes des ancêtres…Au terme de ces cérémonies, des gens avaient déclaré à gorge déployée que l’esprit du sang était désormais expié. C’était un simple folklore pour amuser la galerie. En tout cas, cette agitation n’avait servi à rien, puisque les éternels tueurs vont tuer de nouveau seulement un mois après, avec la répression des manifestations de l’opposition réclamant l’alternance dès août 2017.

Tino Kossi

Source : Liberté – N°2857 du Mardi 12 Février 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.