Élections législatives du 20 décembre : Aminata Kamara Toungara plaide pour le report et interpelle la CEDEAO

Élections législatives du 20 décembre : Aminata Kamara Toungara plaide pour le report et interpelle la CEDEAO
Aminata Kamara Toungara

Par Marcelle Apévi, togo-online.net

Les élections législatives sont annoncées sur le 20 décembre prochain au Togo. Obsédé par ce rendez-vous, le RPT/UNIR s’acharne et se met en ordre de bataille, contrairement à la coalition des 14 partis politiques de l’opposition qui prône le boycott.

La semaine a été très intense en activités pour la coalition des 14 partis politiques de l’opposition qui a mobilisé plus de deux millions de Togolais dans les rues, dans pratiquement toutes les grandes villes du pays pour exiger entre autres, l’arrêt du processus électoral, la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO.

Samedi, compte tenu du bras de fer autour de l’organisation des manifestations les 3 et 4 décembre, la coalition des 14 partis politiques lance une journée « Togo mort » pour mardi prochain, jour de démarrage des campagnes électorales conformément au chronogramme de la très contestée CENI.

Face à l’ampleur de la situation, Madame Aminata Kamara Toungara, vice-présidente du bureau du parlement de la Communauté Economiques Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), interrogée par BBC, plaide pour le report des législatives et appelle les chefs d’États de l’organisation Sous-régionale à prendre leurs responsabilités pour éviter le chao.

Selon Aminata Toungara, le Togo, de part sa situation géographique, s’il s’embrase, les pays voisins seront atteints et la sous-région sera déstabilisée.

Elle interpelle la CEDEAO à faire entendre raison à Faure Gnassingbé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.