25.1 C
Lomé
Tuesday, October 19, 2021

Emmanuel GNAGNO appelle le gouvernement à une concertation inclusive

Les unes des journaux

Emmanuel GNAGNO appelle le gouvernement à une concertation inclusive

La prorogation de 12 mois de l’état d’urgence sanitaire a suscité la réaction du conseiller municipal de la commune du Lac 3, Emmanuel GNAGNO. L’ex collaborateur de Maître Paul Dodji Apévon appelle le gouvernement à une concertation inclusive avec les acteurs politiques et de la société civile pour réfléchir sur les voies et moyens devant permettre de relever ensemble les défis du respect des droits de l’homme et de la démocratie au cours de cette nouvelle période d’État d’urgence.

Selon cet universitaire, le gouvernement devrait avant toute prorogation, adopter cette démarche pour évaluer les 15 mois écoulés d’État d’urgence qui ont été aussi marqué par une violation flagrante des droits de l’homme. Il fait également cas de la crainte des populations de nouvelles violations et aussi de la perte de notions d’État de droits par le gouvernement, à force de prioriser l’État d’urgence qui met en veilleuse les principes d’un État de droits et met en veilleuse les droits de l’homme.

lire la réaction du Docteur Jean Emmanuel GNAGNO

TOGO/PROROGATION DE L’ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE

Le Togo est en train d’expérimenter pour la première fois la mise en place et la gestion d’une situation d’État d’urgence sanitaire qui a été prorogée déjà à deux reprises couvrant ainsi une durée de 15 mois au cours desquels les libertés individuelles, de liberté de manifestions, notamment sont mises en veilleuse.

Avant de requérir une nouvelle prorogation, le gouvernement aurait dû évaluer d’abord ensemble avec les acteurs politiques et de la société civile les quinze premiers mois de l’État d’urgence sanitaire, et rendre public, au cas échéant, le rapport d’évaluation dans une démarche de redevabilité vis-à-vis des populations.

Mais dans le cas actuel d’une prorogation de 12 nouveaux mois, les Togolais soucieux du respect des droits de l’homme et des fondamentaux démocratiques peuvent craindre que le régime en place ne coure le danger de perdre davantage les habitudes naturelles de l’État de droit.

J’invite à cet effet le gouvernement togolais à enclencher dans un délai raisonnable une concertation inclusive avec les acteurs politiques et de la société civile pour réfléchir sur les voies et moyens devant permettre de relever ensemble les défis du respect des droits de l’homme et de la démocratie au cours de cette nouvelle période d’État d’urgence.

 

 

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Atteinte à la vie privée des filles, un devoir d’explication s’impose aux officiels du monde de l’éducation au Togo

Le devoir de redevabilité à l'égard du peuple voudrait que l'on explique une décision pareille qui suspend deux acteurs du monde éducatif. On...

Le monde syndical togolais pleure Ephrem Tsikplonou

Le monde syndical togolais est frappé par un deuil. Ephrem Tsikplonou, SG de la coordination générale des cadres du Togo (CGCT) a...

Togo: Bienvenue dans la République d’UNIR !

Voilà un régime de père en fils qui s’est approprié le Togo qu’il régente comme une épicerie familiale depuis 54 ans. Le...

Togo: Quand Faure Gnassingbé se moque des pauvres populations

Les faits et gestes de l'exécutif togolais constituent la preuve que le régime mesure le degré de pauvreté des populations. Ils envahissent...

Togo / Gendarmerie nationale : Le Commandant de la Brigade territoriale de Lomé et certains de ses éléments mis aux arrêts

Des gendarmes mis aux arrêts, ça n’arrive pas souvent. Mais ne dit-on pas « tous les jours pour le voleur, et un...

Du sourire aux lèvres des élèves de l’EPP Davié Anomé grâce à l’association « New Family »

Ce samedi 16 octobre 2021, l'association "New Family" était aux côtés des élèves démunis de l'école primaire publique de Davié Anomé (préfecture...

Le Covid Business en vogue au Togo

Les populations sont de plus en plus fatiguées, surtout avec les non-dits qui entourent la gestion de la pandémie à la covid-19...

Pétrolegate: Le procès en appel encore renvoyé

L’affaire dite « Pétrolegate » mettant aux prises le journal « L’Alternative » et la famille Adjakly est encore sur le tapis. L’audience de ce jeudi...
- Advertisement -
error: Content is protected !!