Et si Faure démantelait le réseau de ses amis qui plongent la CEET ?

CEET

CEETPar togo-online
La situation qui prévaut à la Compagnie Energie Electrique du Togo (CEET) s’empire, et si rien n’est fait, tout le Togo sera plongé dans le noir un de ces quatre. Depuis quelques jours, le sujet fait le choux gras des colonnes des journaux et chacun tire le drap de son côté. Ceux qui sont payés pour culpabiliser l’équipe du Directeur Général, Gnandé Djétéli s’activent. D’autres encore qui sont engagés pour le défendre le font de leur manière. Le peuple quant à lui est partagé entre toutes ces supputations qui se font autour de la faillite avérée de la CEET.

Devoir de mémoire. Le coup d’envoi de cette situation a été donné par le personnel de la CEET qui avait observé une grève pour réclamer l’amélioration des conditions des travailleurs et aussi dénoncer les complications qu’entrainent l’imposition du réseau mafieux, contour global, à la compagnie. En guise de souvenir, l’on peut dire aujourd’hui avec certitude que c’est parce que la CEB, Compagnie Electrique du Bénin, a vu de loin le problème que représente Contour Global, qu’elle a fait un gweta logique pour se contenter du peu dont il dispose.

Contrairement au Bénin qui s’est exprimé via la CEB, les vautours du Togo sont passés par tous les moyens possibles pour tromper Faure Gnassingbé, un président aveuglé par les amis et les copines, et imposer ce contour global pour engloutir dans les abimes de l’endettement, de la faillite et du gouffre, si vous voulez, cette compagnie que Gnandé Djétéli et son équipe ont, d’une manière ou d’une autre, stabilisé.

Du tout puissant Barry Moussa Barqué à l’ancien ministre Noupokou Damipi, passant par le tout puissant Ayassor, le complot contre l’économie togolaise à travers contour global est très étendu. Aujourd’hui, l’on fait tout pour faire porter le casque de la faillite de la CEET à Gnandé Djétéli et ses amis qui, si responsabilité il y a, n’auront qu’une infime partie du pourcentage actuel.

En dehors de ce complot ourdi, il faut aussi noter le fait que les ministères, leurs différents départements et services refusent depuis plusieurs décennies de payer leurs factures d’électricités. Non seulement ils ne payent pas, mais aussi, ils utilisent l’électricité en tout désordre, laissant les climatisations et les lumières allumées 24h/24, 7j/7.

Et c’est avec tout ça qu’on veut faire porter le casque de la faillite de la CEET à quelqu’un qui n’a de cesse utiliser et consacrer toutes ses compétences à redresser la barque. Nous n’en voulons pour preuve que l’amélioration des conditions salariale, de travail et de vie du personnel. Il ne faut pas aussi perdre de vue, l’adoption du compteur prépayé qui est destiné à être imposé à l’Etat, mais que les vautours de la République refusent d’adopter. Contrairement au bavardage de Faure Gnassingbé qui annonce une pluie de neige et de glace aux Togolais, tout se fait pour nuire à la République et à la majorité. Nous y reviendrons.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.