Florent Manganawé expose le mécontentement du RPT/UNIR, face au rejet de la commission Awa Nana par le peuple togolais

Florent Manganawé expose le mécontentement du RPT/UNIR, face au rejet de la commission Awa Nana par le peuple togolais
Florent Manganawé

Florent Manganawé expose le mécontentement du RPT/UNIR, face au rejet de la commission Awa Nana par le peuple togolais
Par Marcelle Apévi, togo-online.net
L’interruption de la tournée dite de collectes des aspirations profondes du peuple togolais quant au genre de réformes politiques qu’il envisage, n’a pas été trompeuse du moins pour les esprits avisés. Cette interruption est intervenue après qu’à Kpalimé, la présidente de la très contesté commission dite d’intellectuelles finalement tarés fut secouée par des questions et propos qui lui arrivaient en pleine figure, provenant des togolais qui dénoncent clairement la dynastie des Gnassingbé, exigent le retour à la constitution du 14 octobre 1992, la libération des détenues politiques, la cessation des exactions barbares sur les pauvres populations…. L’on doutait jusque là de la sincérité du rapport qui allait être produit par ces éclaireurs du RPT/UNIR qui en réalité se promenaient pour tenter de masturber les mémoires et préparer les esprits à accepter une constitution préfabriquée et taillée sur mesure pour assurer un règne sans fin à Faure Gnassingbé à qui “PAPA A DIT DE NE JAMAIS LAISSER LE POUVOIR”.

Reçu ce dimanche sur une radio de la capitale, le très contesté et incompétent ministre de l’enseignement, balayé par le vent de contestation des enseignants, n’a pas cessé d’insister sur l’accueil que les populations ont réservé aux missionnaires du RPT/UNIR, avec à leur tête, Awa Nana.

Injures, propos haineux, propos déplacés… ont été cités à plusieurs reprises par l’ancien ministre, regrettant le non aboutissement de cette mission qui a été vomi par le peuple togolais.

On y comprend alors clairement pourquoi cette mission, non seulement a été écourtée. Elle l’a été tout simplement parce que les missionnaires ont rencontré une fin de non recevoir dans toutes les localités. Ce qui n’a pas favorisé la semence de graines pourries telle que le leur a recommandé Faure Gnassingbé qui ne veut pas quitter le pouvoir.

Avec les réalités de cette mission qui finalement n’a mentionné dans son rapport que le refus du peuple d’adhérer à une constitution qui va consacrer le pouvoir à vie de WOABE FAURE, le RPT/UNIR a décidé un passage dérouté pour proposer au parlement, un projet de réformes de trois articles, avec l’intention de tromper la vigilance des députés de l’opposition qui reste sur leur garde. Ils sont de façon unanime, dit non à ce projet malhonnête proposé par un régime à bout de course.

Il est donc clair qu’au constat de l’échec de ce plan malin, le RPT/UNIR fasse feu de tout bois pour dissuader les togolais. Hélas ! Le peuple togolais n’est pas dupe. Sachant ce qu’il cherche, LE DEPART PUREMENT ET SIMPLEMENT DE FAURE GNASSINGBE, LA FIN DU REGIME RPT/UNIR, L’APOGEE DE LA DYNASTIE DES GNASSINGBE…, le peuple togolais ne ferme pas l’œil. Il reste mobilisé et vigilant pour contraindre, de gré ou de force, Faure Gnassingbé et ses sbires à quitter le pouvoir et libérer le Togo du joug de cette dictature cinquantenaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.