Gerry Taama : « L’ADDI et le CAR à la CENI. Et c’est bien »

Gerry Taama : « L'ADDI et le CAR à la CENI. Et c'est bien »
Gerry Taama

La journée de vendredi 22 mars a été très studieuse pour les députés de la 6ème législature. Débutée à 9h, la séance s’est achevée à 23h50, avec à la clé une bonne moisson.

Il était surtout question de la mise en place de deux institutions déterminantes dans la consolidation de notre démocratie, à savoir la CNDH (commission nationale des droits de l’homme) et la CENI (Commission Électorale Nationale indépendante)

Pour la CNDH, 4 femmes font leur entrée dans cette noble institution sur les 9 membres. Nous sommes presque à la parité. On note même l’entrée de la première femme officier du Togo, en la personne du commandant Besi, dans l’équipe. C’est un bonne chose. L’idéal serait même qu’une femme dirige la CNDH.

Les 17 membres de la CENI, chargés d’organiser les élections locales de 2019 et surtout présidentielles de 2020 sont connus. Le NET et son allié à l’assemblée nationale le PDP ont chacun un représentant, l’UFC en a deux et le MPDD un, au titre des cinq de l’opposition parlementaire. Unir a ses cinq représentants, surtout avec l’entrée remarquée de l’ancien président du groupe parlementaire UNIR à l’Assemblée nationale, Christophe Tchao.

Au niveau des partis extraparlementaires, à la traditionnelle représentation du PDR, on note l’arrivée d’un représentant du CAR et un autre de l’ADDI. Je salue le courage pris par ces deux partis: Il faut désormais regarder devant. Mais le choix n’était pas évident car entre les partis qui ont pris part aux élections du 20 décembre 2018 comme la CPP et le parti CLE qui pouvaient prétendre à juste titre à des places à la CENI, d’autres partis pourtant très critiques du processus ont fait acte de candidature. Les DSA, le BAC, et le NID sans compter ceux qui sont élus. Comme je le dis, il faut désormais regarder devant.

Les trois représentants de la société civile sont connus aussi. J’ai juste été surpris par la candidature du MMLK. Parfois, on ne comprends pas tout. Mais j’ai toujours insisté sur l’indépendance de la société civile et je n’ai pas de commentaire à faire sur ce sujet.

Le représentant de l’administration est l’inamovible POTOPERE. Mais il est compétent.

Voila, les jeux sont faits. Oublions le passé et toutes les méchancetés que nous avons pu dire les uns sur les autres. Comme je l’ai toujours dit depuis le début de cette législature, nous avons 91 députés qui vont exercer le pouvoir législatif au Togo pendant les 5 prochaines années. Leur légalité, et surtout leur légitimité, ne soufrent d’aucunes contestation.

Haut les cœurs. Pour le Togo.

Gerry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.