Gerry Taama : Tapis rouge au PNP

Gerry Taama : Tapis rouge au PNP
Gerry Taama

Sun Zhu disait: L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat. Et manifestement, le PNP en donne une illustration parfaite en comparaison à la fébrilité qui s’empare de certains ministres du gouvernement à l’annonce des manifestations de ce parti.

En réalité peu importe le nombre de personnes qui sortiront marcher demain. La frénésie gouvernementale a déjà consacré le PNP comme le parti dont on craint le plus la mobilisation des militants. En effet, la C14, regroupement de 14 partis politiques a à plusieurs reprises désiré faire des marches dans toutes les villes du pays, et le gouvernement inlassablement a répondu qu’il ne pouvait assurer la sécurité que dans dix villes du pays. Le PNP se limite à ces dix villes, on réduit à trois. Et entre temps, des chefs cantons de deux préfectures en rajoutent à la confusion en faisant des déclarations ubuesques, indignes d’un État de droit.

Le gouvernement déroule donc le tapis rouge au PNP, faisant de lui le parti le plus redouté de l’opposition. Là où on laissait manifester la C14, on donne l’impression d’avoir peur du PNP seul. Nul besoin de saisir donc un juge administratif pour contester l’arrêté ministériel tel que nous le leur suggérons, puis que la bataille est gagnée sans combat.

Drôle de pays tout de même. Si on laisse les gens marcher, ça gêne qui même ? Les mêmes effectifs qu’on dit ne pas avoir, vont être déployés aux points de départ des marches dans les villes où celles-ci sont interdites.

On aime trop palabre inutile dans ce petit pays là.

Gerry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.