25.6 C
Lomé
Friday, July 30, 2021

Gilbert Bawara met en garde les responsables du Syndicat des Enseignants du Togo

Les unes des journaux

Gilbert Bawara met en garde les responsables du Syndicat des Enseignants du Togo
Gilbert Bawara

La grève de 72 heures lancée par le Syndicat des Enseignants du Togo (SET), n’a pas été du goût du gouvernement. Gilbert Bawara, ministre de la Fonction Publique du travail et du dialogue social, invité sur New World TV ce dimanche 24 janvier 2021, brandit des menaces et prévient les grévistes.

Gilbert Bawara aux enseignants : « Si des gens se sont essayés aux élections et croient pouvoir ressusciter leurs ambitions politiques dans le domaine de l’éducation, ce n’est pas tolérable »

« Le décret de 1991 régissant le droit de grève dit que la grève doit être lancée par une organisation syndicale représentative sur le plan national. Alors pour une organisation dont le statut est encore inconnu, il est difficile de déterminer et d’apprécier sa représentativité. Même le délai de préavis de cette grève de 72 heures n’a pas été respecté. J’ai écrit au responsable de cette organisation de notre analyse sur leurs revendications. Leur plateforme revendicative concerne en substance les sujets qui sont sans objets et sans aucun fondement. Sur cette base-là, de manière formelle, je leur ai expliqué qu’une grève observée sur la base des motifs indiqués dans leur préavis de grève serait illégale avec toutes les conséquences et tous les effets qui s’en suivent », a-t-il souligné.

Lire aussi: Synergie-Togo dénonce l’arrestation de syndicalistes et les entraves aux libertés au Togo

« Quand on a des attitudes et des agissements qui sont contraires à ce qui est attendu d’un enseignant, l’Etat en tant qu’employeur a la possibilité d’en tirer toutes les conséquences. J’encourage ceux qui seraient tentés de suivre des mots d’ordre illégaux et infondés à lire le statut particulier d’août 2018 avant de poser des actes qui pourraient leur être préjudiciables », a laissé entendre Gilbert Bawara.

Il estime par ailleurs que le syndicat qui appelle les enseignants à entrer en grève méconnaît les textes en vigueur dans le pays.

Aux dernières nouvelles, la grève de 72 heures du Syndicat des Enseignants du Togo (SET) pour exiger la libération de ses membres interpellés ces derniers jours a été annulée. Le weekend, ces derniers ont été tous libérés, mais placés sous contrôle judiciaire.

K. Monzonla

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Un réseau de cambrioleurs démantelé par la police à Djagblé

En effet, une enquête a été ouverte suite à un cambriolage survenu dans un domicile sis au quartier Adidomé à Djagblé dans...

CITE AU QUOTIDIEN : UN BOUTON MAGIQUE POUR LE CHANGEMENT ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUENous sommes nombreux à chercher comment faire advenir le changement : parents désireux de voir intervenir...

Kokoroko prône la gratuité des cours de vacances

A peine l'année scolaire amorce son dernier virage que les établissements scolaires partent à l'assaut des élèves à travers des opérations de...

Naboudja Bouraïma : « Montrons la voie au peuple togolais pour réduire les attaques et injures »

La guerre qui s’anime sur les réseaux sociaux avec des injures, intoxications, fake news… suscite l’attention de Naboudja Bouraïma. Le militant de...

Togo Affaire Pegasus: Habia Nicodème très remonté contre Faure Gnassingbé

L'affaire Pegasus fait encore couler beaucoup d'encre et de salive. Les partis politiques de l'opposition expriment leur mécontentement. Pareil pour Nicodème Habia...

Togo COVID-19 : 116 cas positifs enregistrés mardi

Mardi, 116 nouveaux cas positifs ont été enregistrés sur 1492 personnes dépistées, c’est ce que rapporte le site du gouvernement. La source susmentionnée...

Yakoubou Moutawakilou du PNP : Une libération qui suscite plus d’interrogations qu’elle n’en résout

Un ami nous informe depuis Lomé avoir visité le SG du PNP section Kpalimé, Monsieur Yakouboubou Moutawakilou au pavillon militaire du CHU...

Que se cache-t-il derrière la suspension des agréments des ONG?

En conseil des ministres le 24 juillet 2021 à Pya, le gouvernement a décidé de la suspension de l' attribution et du...
- Advertisement -
error: Content is protected !!