Gnimdewa Atakpama : « Et maintenant, la lutte peut commencer »

Gnimdewa Atakpama : « Et maintenant, la lutte peut commencer »
Gnimdewa Atakpama

Par Serge Lemask, togo-online.net

Malgré les constestations, les législatives se sont déroulées hier jeudi. D’ailleurs, le faible taux de participation montre à suffisance que les Togolais n’étaient pas d’accord avec ces élections..Au Parti des Travailleurs, parti membre de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, c’est maintenant même que la lutte va commencer. Son délégué national aux affaires intérieures, Gnimdewa Atakpama, a sur sa page Facebook adressé ses félicitations aux Togolais pour s’être organisés pour faire échec à l’imposture. D’après lui, une étape vient d’être franchie mais il faut que la lutte continue et s’intensifie. Lisez!

Et maintenant, la lutte peut commencer!

Merci à toutes les Togolaises et tous les Togolais des villes, villages, campagnes, quartiers qui répondant à notre appel à la mobilisation générale se sont organisés pour faire échec à l’imposture.

Vous avez manifesté de manières diverses votre colère et votre rejet du coup de force électoral organisé par le régime qui sème la terreur et détruit depuis plus de cinquante (50) ans l’espoir de tout un peuple.

Tandis que certains ont tenté par le blocage citoyen des rues d’empêcher le coup de force électoral, manifesté leur colère, d’autres, en réalité presque la totalité du peuple togolais, sont restés chez eux, rendant les bureaux de vote totalement déserts toute la journée.

La participation, seul enjeu de cette frauduleuse mascarade peut être estimée à un peu moins de 5%.

Malgré les intimidations de toutes sortes, les enlèvements et arrestations des militants et responsables de partis membres de la Coalition, vous avez clairement et massivement montré que la lutte que mène le peuple togolais n’est pas pour ou contre des élections législatives. Ce coup de force n’est qu’une étape dans la lutte pour l’alternance.

Vous avez transformé par votre mobilisation ces législatives en référendum contre le régime cinquantenaire.

Les bourrages d’urnes et la fabrication de résultats frauduleux n’y changeront rien. Vous avez ainsi créé les sillons de l’alternance.

Une étape vient d’être franchie. Mais la lutte doit continuer et s’intensifier.

L’endurance et la discipline dont vous faites preuve doivent toujours demeurer proportionnelles à la brutalité de la réponse du dictateur Faure Gnassingbé.

L’exercice de la dictature a un coût. Et notre responsabilité en tant que résistant est de faire en sorte que ce coût augmente sans cesse, jusqu’à ce que le dictateur n’arrive plus à en supporter le poids.

Le silence de la CEDEAO qui a préféré envoyer des représentants observer ce coup de force électoral qui enterre sa feuille de route, montre clairement que les Togolais doivent compter avant tout sur eux-mêmes.

Nous devons en faire bonne lecture.

Restons mobilisés et déterminés. C’est maintenant que la lutte commence!

Gnimdéwa Atakpama

Lomé, le 20 décembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.