Incendies des marchés du Togo : L’ANC dénonce un complot contre ses militants et Me Ajavon Zeus

L’affaire des incendies des grands marchés de Kara et Lomé connait un rebondissement depuis quelques jours. De façon surprenante, le juge en charge du dossier prononce un non lieu à l’endroit de quelques personnes injustement inculpées depuis plus de deux ans. Coup de théâtre, Jean Pierre Fabre et Maitre Atta Zeus Ajavon comptent parmis les personnes qui restent inculpées. Chose inadmissible qui force le leader de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et chef de file de l’opposition et Maitre Atta Zeus Ajavon de la société civile de leur silence. Les deux personnes ont animé ce jeudi, une conférence de presse à Lomé pour dénoncer l’incongruité absurde et monstrueuse qui caractérise la gestion politico-juridique de cette affaire.

Par Marcelle Apévi

Incendies des marchés du Togo : L'ANC dénonce un complot contre ses militants et Me Ajavon Zeus
Jean Pierre Fabre (G) et Maitre Atta Zeus Ajavon

Les deux responsables dénoncent la procédure bancale qui a conduit à la mise en cause du reste des supposés auteurs des incendies des marchés de Kara et de Lomé, après la clôture de l’enquête.

Lors de la conférence de presse, Jean-Pierre Fabre et Me Atta Zeus Ajavon ont relevé des incongruités dans l’ordonnance du Doyen des Juges d’Intruction transmises au Procureur Général près la Cour d’Appel de Lomé, ordonnance définitive qui annonce vraisemblablement un procès bancale aux présumés auteurs de cette oeuvre assassine.

Ainsi, Kwami Manti, ancien Député ANC, Me Atta Messan Zeus Ajavon Ajavon, Coordonnateur du Collectif Sauvons le Togo, 3 Députés de l’ANC à l’Assemblée nationale à savoir, Alphonse Kpogo, Ouro Akpo Tchagnaou et Jean-Pierre Fabre, sont en route pour une reconnaissance comme auteur, co-auteur ou complice de cette méchante opération dont seule le RPT/UNIR détient les tenants et les aboutissants.

On relève que cette ordonnance ne fait aucune mention du rapport des experts de la police scientifique française sollicités par le pouvoir en place. Et même si tel est le cas, ce ne doit en aucun cas étonner le commun des mortels. Les résultats des expertises et investigations menées par le Collectif Sauvons le Togo ont mentionné les noms de personnalités pas les moindres, dans l’entourage immédiat de Faure Gnassingbé.

Même si cette affaire demeure un mythe, le pouvoir s’active à consacrer le triste sort de ses adversaires politiques des plus ennuyeux.

Ce comportement vient une énième fois prouver combien la justice togolaise est sous ordre et inféodée au pouvoir.

Il revient au peuple de se mobiliser comme un bloc pour empêcher cette mascarade juridico-politique qui se prépare sans vergogne par Faure Gnassingbé et ses faussoyeurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.