Insécurité à Lomé : Le ministre Christian Trimua cambriolé, une mallette de devises emportée?

Insécurité à Lomé : Le ministre Christian Trimua cambriolé, une mallette de devises emportée?
Christian Trimua

Au Togo, l’insécurité ne touche pas seulement les citoyens lambda Même les grands commis de l’Etat ne sont pas épargnés. Nous avons appris, de sources généralement bien renseignées, que le ministre des Droits de l’homme et chargé des Relations avec les institutions de la République, Christian Trimua, a été victime le week-end d’un cambriolage. Le vol, selon nos informations, a été commis à son domicile où il gardait soigneusement des devises. Ce qui fait dire à certains que le voleur serait dans la maison et connaissait bien l’existence de la caverne d’Ali Baba. Le contenu de la mallette n’a pas été révélé, mais il s’agirait de toute évidence d’une importante somme d’argent.

Pour éviter que l’affaire ne soit ébruitée et que les médias n’en fassent leurs choux gras, Christian Trimua se serait opposé à ce qu’une enquête soit diligentée pour faire la lumière sur ce cambriolage. Mais toujours est-il que la mèche a été vendue. Une information d’ailleurs confirmée par de bonnes sources.

Le ministre soupçonnerait-il quelqu’un d’être l’auteur du vol pour éviter toute enquête ? L’autre question qui nous vient à l’esprit en prenant connaissance de cette information est comment il a pu garder autant d’argent chez lui à la maison.

Il faut néanmoins rappeler que Christian Trimua est membre à part entière de la minorité pilleuse que dénonçait son mentor Faure Gnassingbé, ces nouveaux-riches créés de toutes pièces par le régime cinquantenaire qui ont mis les pans entiers de l’économie nationale sous coupes réglées. Pendant que ces few happy au pouvoir et leurs harems mènent un train de vie sultanesque, l’écrasante majorité des Togolais vivent dans la misère noire et peinent à s’offrir un repas par jour…

M.A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.