Jean Kissi ou les délires d’un serviteur mal en point

Par K. Monzonla

Jean Kissi ou les délires d'un serviteur mal en point
Jean Kissi

L’homme est connu de tous les togolais comme le chantre du patriarches en difficulté avec la raison, Me Yaovi Agboyibor. Jean Kissi puis que c’est de lui qu’il s’agit ne respire que par le nom du président fondateur. Il a été l’un des instigateurs de la crise qui a conduit à la scission du parti des déshérités, Comité d’Action pour le Renouveau (CAR). Malgré que Maître Paul Kokou Dodji Apévon soit parti créer son propre parti avec les bras valides de l’épicerie du vieux Agboyibor, son esprit continue de hanter et troubler le sommeil de Jean Kissi.

Invité le week-end dernier dans une émission sur les plateaux de la télévision nationale togolaise (TVT), Jean Kissi à brillé d’une acrobatie démonstrative d’une hérésie intellectuelle en phase terminale, en indiquant tristement que *«juridiquement, la formation politique les Forces Démocratiques pour la République (FDR)» de Me Dodji Apévon n’existe pas encore*.

Selon ce fidèle serviteur des causes perdues du patriarche, cette déclaration se justifierait par le faite que Me Dodji Apévon n’ai donné aucune démission officielle avant de quitter le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), parti politique dont il fut le président.

En clair, Jean Kissi estime que le parti politique les FDR n’existe que de nom.

*«Ce parti politique pour le moment n’existe pas encore, car ceux qui sont membres des instances du CAR, et qui l’ont quitté pour aller créer les FDR, à commencer par Me Apévon lui-même, n’ont pas encore démissionné du CAR. Je suis le secrétaire national du CAR et c’est moi qui garde la mémoire de cette formation politique. Ils n’ont pas encore démissionné du CAR»* fin de citation.

Cette triste déclaration démontre combien le départ de Maître Apévon et compères pour aller créer leur propre huttes fait mal au CAR et constitue un cauchemar insupportable.

En évoquant la charte des partis politiques pour justifier son argutie, Jean Kissi a oublié de poser la problématique de tous les autres partis dont les fondateurs ont tous été, à un moment donné de l’histoire, soit membre du rpt, ou soit membre du COD 1, COD 2, UFC…

Ce comportement est malheureusement pitoyable et se révèle une contorsion en faveur du pouvoir qui n’aura plus besoin de mettre en branle ses propres méthodes pour nuire aux partis de l’opposition togolaise.

3 COMMENTAIRES

  1. Honte à vous ces journaleux qui ne savent rien faire que d’insulter. C’est être naïf en écrivant ca. Qu’ est que Apevon ta donné? C’est un tord pour KISSI de demander le respect des textes de la charte des partis politiques?

    • Il me semble que le CAR a donc opérer un coup d’état à Apévon, si je m’en tiens à l’actualité et aux propos de Jean Kissi. Alors, qu’on explique aux togolais, pourquoi Apévon et ses amis n’ont pas été invité ou associé au congrès du CAR.

  2. Quel délire ? Si les gens veulent quitter leur parti, c’est simple, ils n’ont qu’à démissionner. Vous les journalistes véreux là, vous n’aidez pas les politiciens. Il faut plutôt demander à Me Apevon et ses frères d’aller déposer leur démission au CAR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.