23.1 C
Lomé
Tuesday, October 19, 2021

Kodjovi Thon demande à Faure Gnassingbé d’intervenir en faveur des employés de la société Amina

Les unes des journaux

 Kodjovi Thon demande à Faure Gnassingbé d'intervenir en faveur des employés de la société Amina

 

La situation sociale dans notre pays a atteint un niveau plus qu’inquiétant. Les efforts fournis par les autorités gouvernementales n’ont pas suffisamment d’effet. Plusieurs d’entre nous sont ainsi condamnés à la mendicité et parfois à des actes encore plus dégradants et humiliants.

Ce n’est plus une surprise de voir des gens perdre leurs proches car n’ayant pas suffisamment de moyens pour les amener à l’hôpital ou pour acheter les produits. Pendant ce temps, faire les courses au marché devient un luxe. Que dire de l’enseignement et de l’éducation ? Les disparités y sont palpables. Les lieux de cultes devenus pour beaucoup un lieu d’exhibition de nouvelles tenues et des centres commerciaux pour certains pasteurs; on y ressent la différence comme un péché. Sur un autre front, si les uns sont au chômage, les autres sont sous-employés; si certains se voient obligés de céder face à des employeurs qu’on peut difficilement qualifier de scrupuleux, d’autres s’estiment obligés de rédiger de malheureuses lettres pour demander pardon à leurs employeurs pour avoir osé réclamer leur droit. La situation est très inquiétante, oui.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne saurais rester silencieux face à la crise que traversent les employés de la société Amina et de bien d’autres encore dans notre pays.

Ces crises nous interpellent, nous acteurs politiques, nous leaders sociaux, nous aspirants à diriger, nous dirigeants, nous jeunes leaders, nous peuple togolais. Nous devons agir.

Il fut un temps, les questions exclusivement politiques étaient pour beaucoup la grande priorité. Nous devons comprendre, accepter et agir en prenant cela en compte, que la grande priorité et la grande urgence aujourd’hui dans notre pays, c’est le social. Surtout par ces temps qui courent.

Le Togolais doit vivre. Et vivre décemment. Le Togolais doit se soigner. Se soigner décemment. Le Togolais doit s’habiller. S’habiller décemment.

Il est donc temps pour nous tous de réfléchir et d’agir en laissant derrière nous nos différences politiques pour sauver notre peuple, sauver les cas désespérés, sauver le social, sauver les employés de la société Amina.

J’interpelle ici le chef de l’Etat, les membres du gouvernement, les députés à l’assemblée nationale, les leaders politiques, les leaders de la société civile, la diaspora et les acteurs majeurs de notre économie à se pencher sérieusement sur le cas Société Amina ainsi que sur les autres cas médiatisés ou non médiatisés afin qu’ensemble nous trouvions solution à notre peuple. Après tout, c’est cela notre mission.

Que le Très Haut bénisse le Togo et qu’Il nous comble de Sa Sagesse!

Kodjovi Atna Thon, PhD.

*The Power of Determination!*

 

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Atteinte à la vie privée des filles, un devoir d’explication s’impose aux officiels du monde de l’éducation au Togo

Le devoir de redevabilité à l'égard du peuple voudrait que l'on explique une décision pareille qui suspend deux acteurs du monde éducatif. On...

Le monde syndical togolais pleure Ephrem Tsikplonou

Le monde syndical togolais est frappé par un deuil. Ephrem Tsikplonou, SG de la coordination générale des cadres du Togo (CGCT) a...

Togo: Bienvenue dans la République d’UNIR !

Voilà un régime de père en fils qui s’est approprié le Togo qu’il régente comme une épicerie familiale depuis 54 ans. Le...

Togo: Quand Faure Gnassingbé se moque des pauvres populations

Les faits et gestes de l'exécutif togolais constituent la preuve que le régime mesure le degré de pauvreté des populations. Ils envahissent...

Togo / Gendarmerie nationale : Le Commandant de la Brigade territoriale de Lomé et certains de ses éléments mis aux arrêts

Des gendarmes mis aux arrêts, ça n’arrive pas souvent. Mais ne dit-on pas « tous les jours pour le voleur, et un...

Du sourire aux lèvres des élèves de l’EPP Davié Anomé grâce à l’association « New Family »

Ce samedi 16 octobre 2021, l'association "New Family" était aux côtés des élèves démunis de l'école primaire publique de Davié Anomé (préfecture...

Le Covid Business en vogue au Togo

Les populations sont de plus en plus fatiguées, surtout avec les non-dits qui entourent la gestion de la pandémie à la covid-19...

Pétrolegate: Le procès en appel encore renvoyé

L’affaire dite « Pétrolegate » mettant aux prises le journal « L’Alternative » et la famille Adjakly est encore sur le tapis. L’audience de ce jeudi...
- Advertisement -
error: Content is protected !!