La coalition des 14 partis politiques de l’opposition établit un bilan lourd des répressions barbares et sauvages des 11, 12 et 14 avril

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition établit un bilan lourd des répressions barbares et sauvages des 11, 12 et 14 avril
es Leaders de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition lors de la conférence de presse ce 18 Avril 2018 à Lomé

Par K. Monzonla, togo-online.net

Après avoir essuyé les répressions militaires barbares et sauvages du régime dictatorial RPT/UNIR, la coalition des 14 partis politiques de l’opposition était face à la presse ce 18 avril 2018 au siège de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) pour informer l’opinion du bilan assez lourd des trois jours de manifestations/répressions vécues par les togolais dans les différentes villes du pays.

A l’occasion, la coalition est revenue sur la tentative de prise en otage des leaders par des militaires lourdement armés, largués par Faure Gnassingbé et ses sbires au regard impuissant des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui étaient en réunion à Lomé. Hommage a été rendu aux jeunes et aux vaillantes femmes qui ont, avec courage et détermination, pu parvenir à exfiltrer les leaders séquestrés plusieurs heures durant par les militaires au siège de la CDPA noyé dans une fumée de gaz lacrymogènes.

Sur la question d’une quelconque rencontre de Jean-Pierre FABRE avec certains président de la CEDEAO à l’hôtel 2 février comme le véhicule des journalistes alimentaires au service du RPT/UNIR, «Je n’ai jamais rencontré un seul président de la CEDEAO ; C’est le ministre de la sécurité Ghanéen Albert Kan-Dapaah qui a souhaité me rencontrer et nous avons discuté de tout” a répondu Jean-Pierre FABRE qui ne finit pas d’essuyer des calomnies et accusations de pseudos journalistes et chroniqueurs imaginaires achetés par le RPT/UNIR.

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition condamne avec la dernière énergie le gangstérisme d’Etat du pouvoir RPT/UNIR, s’incline devant la mémoire du défunt et exprime sa sympathie aux blessés.

« Le peuple n’acceptera jamais de se voir dépossédé de son droit constitutionnel de manifester” dixit la coalition des 14 partis politiques de l’opposition qui appelle le peuple à rester mobiliser pour un mot d’ordre de manifestations dont les notes d’information sont déjà envoyées au sulfureux et zélé ministre de l’administration territorial, Payadowa Boukpessi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.