La Guerre de l’Eau sur le Mont Agu (TOGO), le Programme National de Développement de Faure GNASSINGBÉ et la «China-Connection» de Sylvain PANIAH et compagnie

Par K. Kofi FOLIKPO
Un de nos précédents Articles en date du 7 Octobre 2019 publié à travers les Médias en ligne www.lacts.info et www.togo-online.net ainsi qu’à travers des Journaux privés sur place au TOGO avait largement décrit les sordides méthodes de gangstérisme par lesquelles la Togolaise des Eaux (TdE) tente de faire main basse sur les infrastructures du COGEA et sur les sources d’eau de la Population rurale du Mont Agu.

Cette publication avait aussi mentionné brièvement les intimidations grossières infligées non seulement aux membres du Conseil d’Administration de COGEA sous forme de menaces d’emprisonnement et de menaces de représailles militaro-policières, mais aussi aux consommateurs d’eau potable abonnés auprès de COGEA dans les différents villages d’Agu.

Les communautés villageoises victimes de ces méthodes de gangstérisme n’ont pas hésité non plus d’introduire officiellement une lettre de doléance au Ministre en charge de l’eau, avec ampliation à la Présidence de la République.

On aurait crû que les barons de la Togolaise des Eaux (TdE) auraient enfin entendu raison pour renoncer à leur funeste manœuvre de spoliation au détriment de la pauvre Population rurale d’Agu, mais c’est mal connaître le système pervers qui régente le TOGO avec irrationalité, violence et arbitraire depuis des décennies.

Notre Publication de dénonciation citoyenne en date du 07 Octobre 2019 et la lettre de doléances des Communautés villageoises adressée au Ministre de l’Eau ont plutôt irrité les humeurs au sommet de l’État au point où le sieur Antoine Lekpa GBEGBENI en sa qualité de Ministre s’est précipité pour convoquer à son bureau les membres du Conseil d’Administration du COGEA. Mais nos investigations nous ont fait découvrir entre temps de graves complots encore plus inquiétants qui vont au-delà de la sordide manœuvre de confiscation arbitraire des sources d’eau potable et des infrastructures d’adduction d’eau mises en place par les Communautés villageoises elles-mêmes.

L’espionnage sur les Réseaux sociaux au profit de la TdE

Consciente de l’illégalité et de l’illégitimité de leur manœuvre de spoliation au détriment des Communautés villageoises d’Agu, la nébuleuse de la Togolaise des Eaux (TdE) n’a pas hésité de recruter des «taupes» sournoises pour infiltrer les groupes de discussions mis en place sur les réseaux sociaux par les Natifs des Communautés villageoises affectées par cette spoliation.

Ces «taupes» compilent soigneusement et de façon sélective tous les messages audio et écrits jugés critiques qui sont partagés sur les panels au sujet du complot de main basse sur les infrastructures d’adduction et sur les sources d’eau douce. Ces messages sont transmis fidèlement non seulement aux sommités de la TdE à Lomé, mais aussi et surtout aux barons malveillants du régime RPT-UNIR et à leurs piètres activistes qui sont aussi natifs du Terroir pour des actions d’intimidation et/ou de soudoiement.

L’objectif poursuivi à travers cet espionnage sournois n’est pas tellement d’accéder aux discussions discrètes menées sur l’action agressive de la TdE envers les Communautés villageoises, mais plutôt d’identifier les voix stridentes très réfractaires à cette action agressive et démoniaque de main basse sans scrupules sur toutes les infrastructures d’adduction et sur toutes les ressources d’eau potable de toute une région par une compagnie nébuleuse qui est incapable de satisfaire quantitativement et qualitativement sa petite clientèle traditionnelle dans les agglomérations urbaines et semi-urbaines.

L’identification de ces voix stridentes permettrait de soudoyer les uns, d’intimider les autres avec des menaces puériles de représailles militaro-policières ou carcérales, et surtout d’éliminer physiquement les Résistants les plus déterminés.

Ce que les barons du parti UNIR et les gros bonnets de la TdE ont oublié, c’est que les «taupes» peuvent être aussi des «Agents doubles» capables de mettre la puce à l’oreille aux membres des groupes de discussions et que certaines «taupes» peuvent aussi occasionner des fuites d’informations sous le coup des remords …

Les promesses manipulatrices et les mensonges grossiers du 16 Octobre 2019

La gente prédatrice qui espère faire main basse sur les infrastructures d’adduction et sur les sources d’eau douce sur le Mont Agu n’est pas passée par quatre chemins pour prouver à tout le monde que la poursuite de ses intérêts mercantilistes, cupides et égoïstes est au-dessus de la Vie précieuse des centaines de milliers de Togolaises et de Togolais dans le Terroir d’Agu.

Elle convoque un à un les membres du Conseil d’Administration du COGEA pour une «rencontre d’informations» (sic!) au Ministère de l’Eau à Lomé, au lieu de convoquer l’ensemble du Conseil d’Administration pour plus de Transparence!

A cette «rencontre d’informations» à la date du 16 Octobre 2019, on fait entendre aux participants que la confiscation des sources d’eau douce du TOGO et leur «développement» (sic!) fait partie d’une «décision personnelle» de Faure Essozimna Kodzovi GNASSINGBÉ en sa qualité de «Chef de l’État», en sa qualité de «Chef des Armées» et en sa qualité d’«initiateur» du fameux «Programme de Développement National» (PND).

Quiconque oserait s’opposer à la main basse faite sur les adductions d’eau et sur les sources d’eau s’oppose ainsi directement à la personne de Faure GNASSINGBÉ!
Allez-y comprendre quelque chose …

Le comble, c’est que le Ministre de l’Eau en la personne d’Antoine Lekpa GBEGBENI (fils de l’ancien ministre-fossoyeur Nanamalé GBEGBENI ayant servi Gnassingbé-père) et le sulfureux Expert-Comptable Sylvain Kofi Agbenoxevi PANIAH en sa qualité de Président du Conseil d’Administration de la TdE (et Natif d’Agu-Tavié-Tɔmegbé!) ont osé déclarer à cette rencontre que la mainmise sur l’eau dans tous les Terroirs du Togo relève du «Droit absolu du Gouvernement» (sic!), car les sources d’Eau potable seraient la propriété exclusive de l’État sur laquelle les Collectivités locales n’ont rien à dire!

La clique du sieur GBEGBENI Lègbà (ou Lekpa, c’est selon) a sans doute oublié que tout Citoyen togolais sachant lire le français et soucieux de comprendre les questions liées au Droit inaliénable des Citoyens à l’Eau potable, peut facilement se référer au Code de l’Eau que son propre Ministère avait élaboré et qui encourage d’ailleurs les initiatives citoyennes des Collectivités locales en matière d’approvisionnement en Eau potable!

Les menaces voilées de représailles militaro-policières et d’incarcération

Le comble du ridicule lors de cette rencontre au Ministère de l’Eau est atteint lorsque la gente prédatrice mélange auto-victimisation et hystérie surréaliste de «soulèvement populaire» dans le Terroir du Mont Agu.

On prétexte que le style épistolaire adopté par le Conseil d’Administration du COGEA dans sa doléance légitime adressée au Ministère serait «menaçant» (sic!)

On prétexte que les discussions menées de façon franche et ouverte à travers les réseaux sociaux au sujet de la sordide tentative de main basse sur les infrastructures d’adduction d’eau réalisées par les Communautés villageoises elles-mêmes et sur les sources d’eau douce seraient un signe de «conspiration envers l’autorité de l’État» (sic!) que le gouvernement n’hésitera pas à «réprimer avec la dernière rigueur» (sic!), sur ordre personnel du sieur Faure Essozimna Kodzovi GNASSINGBÉ lui-même!

Les membres du Conseil d’Administration du COGEA sont tenus par la clique du sieur GBEGBENI Lekpa pour «responsables de tout soulèvement populaire éventuel» (sic!) qui naîtrait dans la région d’Agu et partout ailleurs au TOGO. Allez-y comprendre quelque chose ….

Le Quarteron «Gbegbeni-Paniah-Bolouvi-Amouzou» et la «China-Connection»

Nos intenses investigations sur la Guerre de l’Eau déclarée à la Population d’Agu à travers l’interposition de la Togolaise des Eaux (TdE) et les recoupements des diverses informations alarmantes en notre possession, permettent d’affirmer que le complot cruellement fomenté est plus colossal qu’on ne l’imagine.

Ce sordide complot qui ne se limite pas seulement à la confiscation brutale des infrastructures d’adduction d’eau et des sources d’eau douce, est soigneusement fomenté par le Quarteron «Gbegbeni-Paniah-Bolouvi-Amouzou» dont voici les photos:

La Guerre de l’Eau sur le Mont Agu (TOGO), le Programme National de Développement de Faure GNASSINGBÉ et la «China-Connection» de Sylvain PANIAH et compagnie

Les sources d’informations très fiables et concordantes soulignent que ce Quarteron sans foi ni loi a empoché d’importantes sommes d’argent auprès d’un groupe de Chinois sans scrupules à qui ces sinistres individus ont promis la vente de toutes le terres cultivables aussi bien dans les vallées environnantes que sur les versants du Mont Agu (et appartenant naturellement aux Collectivités familiales!) ainsi que la vente de toutes les Ressources hydrauliques qui s’y trouvent, en vue d’une gigantesque exploitation industrielle!

Le stratagème adopté consiste à utiliser fallacieusement dans un premier temps le manteau de «société d’État» donné à la Togolaise des Eaux (TdE) pour s’accaparer de toutes ces ressources hydrauliques, sous prétexte que c’est fait au nom de l’État togolais.

Dans un deuxième temps, la Togolaise des Eaux (TdE) va s’éclipser sous le prétexte fallacieux de «privatisation» (sic!) pour laisser la place au groupe de prédateurs chinois sans scrupules!

Les Collectivités familiales propriétaires des terres seront brutalement expropriées, et il est même prévu secrètement que des villages entiers seront contraints de quitter les lieux manu militari, quand des bulldozers avanceront pour démolir brutalement les habitations!

Quand on sait que l’Écosystème de ce Terroir (qui est la source des deux fleuves importants Ziɔ et et Haho dans le Sud-Togo!) est très fragile et quand on est conscient de la Densité démographique très élevée dans cette région, on peut aisément imaginer la gravité des Crimes écologiques et la gravité des Crimes contre l’Humanité planifiés par ces individus envers des centaines de milliers de personnes auxquelles les ressources vitales seront brutalement arrachées.

À l’heure où vous lisez cette Publication, un groupe mafieux et très dangereux de Chinois chapeautés par ce Quarteron sans foi ni loi s’est déjà installé dans la localité d’Agɔtimé-Nyitoé-Zukpé (Préfecture d’Agou) en organisant l’exploitation cynique de pauvres petits enfants pour l’extraction et la collecte dangereuses du minerai très radioactif appelé Coltan (acronyme du Colombite-Tantalite).

Ce minerai très recherché pour la fabrication des batteries de téléphones portables et de tablettes existe çà et là dans le Terroir d’Agu, mais en quantités non importantes pour faire l’objet d’une extraction industrielle. Mais la mafia chinoise installée dans cette localité frontalière de la Préfecture d’Agou nourrit ce rêve funeste d’extraction à grande échelle, et paie actuellement la somme de 1’500 FCFA (soit un peu plus de 2 Euros!) par kilo du minerai aux pauvres enfants dangereusement exposés à la Radioactivité lors de l’extraction et lors de la collecte artisanales, puisqu’ils ne portent aucun accoutrement de protection!

Dame Ablavi AMOUZOU qui prétend être Préfet d’Agou ne peut pas nier ne rien savoir de l’existence de ce groupe mafieux chinois dans cette localité!

Le sieur Patrick Senam Kodzovi BOLOUVI (demi-frère de Faure Essozimna Kodzovi GNASSINGBÉ) qui se dit Député et Maire d’Agou ne peut pas nier ne rien savoir de l’existence de ce groupe mafieux chinois dans cette localité!

Les Ministères à Lomé ne peuvent pas nier ne rien savoir de l’existence de ce groupe mafieux chinois dans cette localité, tout comme ils ne peuvent pas nier ne rien savoir sur l’extraction clandestine de certains métaux précieux et de certaines pierres précieuses au pied du Mont Agu entre la localité de Gabakui et Kpélé par des groupes mafieux similaires qui sont également trempés dans le narcotrafic!

Mais que cette gente prédatrice et leurs complices étrangers sachent que la Patience d’un Peuple a des limites et que le Réveil Citoyen des Togolaises et des Togolais longtemps spoliés et longtemps bafoués dans leur Dignité risque de ressembler à un Tsunami violent qui sonnera le glas pour la Rédemption des Peuples Africains et de leurs Diasporas Combattantes à partir du TOGO.
Les sentiments ont trop duré!

Lenzburg (SUISSE), le 28 Octobre 2019.

Contacts:

PYRAMID OF YEƲE
Postfach
CH-5600 Lenzburg (SCHWEIZ)
Web:
www.pyramid-of-yewe.org
www.kebo-to.net/?page_id=2676
E-Mail:
contact@pyramid-of-yewe.org
Kofi.Folikpo@hotmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.