La nomination de Francis Pedro à la CENI irrite Gerry Taama

La nomination de Francis Pedro à la CENI irrite Gerry Taama

Par Serge Lemask, togo-online.net

En fin de semaine dernière, l’Union des Forces de Changement (UFC), a été viré de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Dans la foulée, Francis Amuzu Pedro a été nommé à la CENI et rejoint Edem Atantsi, Jean-Jacques Teko, Kodjo Awudi, Pessinanba Yamba, Sibabi Boutchou, Sebab-Gueffe Tchah Tchassanti Nouridine et Kluvia Mateli Amatepe pour le compte de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition. Une nomination qui fait mal au président du Nouvel Engagement Togolais (NET). Ce centriste a décidé d’exprimer sa rage sur sa page Facebook. D’après lui, la C14 a laissé la proie pour l’ombre. « Ils vont occuper des sièges dans une CENI dont ils ne pourront pas bloquer les activités, pour la simple raison que le quorum y est de 9, et que ce dernier est atteint sans eux », a-t-il écrit.

Le membre de l’ufc en démissionnant de la CENI (puisqu’il a démissionné) a accordé à ceux qui continuent de faire la politique de (si tu es garçon) un éphémère et euphorique sentiment de victoire, avant de se voir assener le terrible couperet de la real politik.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Tous donc aux élections législatives le 20 décembre 2018, parce que une fois encore, certains ont abandonné la proie pour l’ombre. Si on n’est pas d’accord, il faut saisir la CEDEAO. Oups. On revient d’une réunion du comité de suivi. Désolé.
Les 8 super commissaires de la c14 vont donc assez rapidement aller prêter serment devant une cour constitutionnelle qu’ils décrient et dont leurs partis parlementaires n’ont pas tenté de faire modifier la composition par l’introduction d’une proposition de loi à l’assemblée nationale, ainsi que le recommandent la feuille de route de la CEDEAO. Ils vont occuper des sièges dans une CENI dont ils ne pourront pas bloquer les activités, pour la simple raison que le quorum y est de 9, et que ce dernier est atteint sans eux.

Vous pourrez prendre le problème sous tous les angles, il n’y a aucun où la c14 sort vainqueur de cette histoire. Des pequenots vont encore venir me dire ici de m’occuper de mon parti, mais la crise politique née le 19 août impacte tous les Togolais, militants de la c14 ou non. J’ai fermé deux sociétés et mis de jeunes Togolais au chômage, donc, oui, j’ai le droit d’en parler.
Il est temps que la génération montante prenne ses responsabilités et mette au placard ces leaders de la défaite perpétuelle, de l’arrogance inutile et rétrograde…Nous avons besoin de leaders réalistes. 90% de ce que nous avons prédit s’est révélé exact. Le NET, Obuts ou l’ufc sont peut être hors de la CENI aujourd’hui, mais l’adversaire politique c’est Unir et il n’a rien perdu depuis le début de la crise. Bien au contraire. Il a récupéré tous les leviers à présent, et se prépare à nous asséner un coup mortel lors de ces élections. Les habituels mordus de la bravitude vont encore nous servir les mêmes discours creux de ce peuple qui doit prendre son destin, alors que ce peuple est manipulé avec une légèreté dévastatrice. Ah! Tous ces morts. Tous ces prisonniers ! Hein !

Jeunesse togolaise. Virez les tous et prenez votre destin en main. En 91, quand ils étaient au devant de la scène, ils avaient votre âge, la trentaine à peine.

Il est temps de créer une nouvelle génération de politiciens. Plus rusés, plus pragmatiques, moins dogmatiques. Même moi qui vous parle, je commence à appartenir au passé. C’est à cette seule condition que le peuple peut prendre son destin. Virez-les, prenez le pouvoir.

Gerry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.