32.1 C
Lomé
Tuesday, January 25, 2022

La STT, le SYNPHOT et leurs partenaires en mode lutte contre la corruption

Les unes des journaux

La STT, le SYNPHOT et leurs partenaires en mode lutte contre la corruption
Vue des participants

La corruption est sans secret, institutionnalisée au Togo. Selon un rapport de la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA), la corruption est pratiquée par plus de 75% des fonctionnaires de l’administration publique, les gouvernants, les hommes au pouvoir. Dans des discours, Faure Gnassingbé est allé plus loin dans le constat en identifiant une minorité dangereuse qui accaparent les richesses du pays. Il a également parler de la pratique de la surfacturation au sein du gouvernement. Les marchés publics sont attribués sur la base de la corruption. Au Togo, la corruption occupe plus de 31% du PIB et coûte entre 1000 et 2000 milliards de francs CFA par an… Selon les propos d’un directeur de société, à quelques exceptions près, aucune d’affaire n’est possible au Togo sans la corruption.

Lutter contre ce fléau qui ronge l’économie togolaise devient une sérieuse préoccupation pour la centrale syndicale Synergie des Travailleurs du Togo (STT) et le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) et leurs partenaires notamment LES UNIVERSITÉS SOCIALES.

Une table ronde initiée par la STT et le SYNPHOT a réuni ce 03 décembre 2020 à Lomé, d’éminentes personnalités notamment des professeurs d’université, juristes, syndicalistes, fonctionnaires de l’administration publique, promotion de sociétés privées. L’OCDI a servi de cadre à ce rendez-vous.

Trois panels ont été animés autour des thèmes à savoir: impacts socio-économique de la corruption au Togo; lutte contre la corruption et infractions assimilées au Togo (cadre juridique et mécanisme de saisie de l’autorité judiciaire ; institutions de lutte contre la corruption au Togo et cadre de concertation et coordination) et Débats sur les politiques efficaces de lutte contre la corruption.

A la suite des exposés des panelistes et des apports des participants, des recommandations ont été formulées à l’endroit des acteurs, suivies d’une déclaration dans laquelle interpellation est faite à la faveur d’une prise de conscience collective pour oeuvrer à lutter efficacement contre le fléau.

K. Monzonla

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Mali: Un contingent togolais de la MINUSMA attaqué lundi

Lundi, un contingent togolais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a été attaqué. Cette nouvelle...

Renversements au sein de la CEDEAO: C’est qui le prochain sur la liste ?

La situation est plus que préoccupante au sein de l’espace CEDEAO. Tour à tour, les membres du syndicat tombent. Ibrahim Boubakar Keita,...

Dr Christian Spieker : « L’Afrique francophone ne peut pas sortir facilement du joug français. »

L´Afrique francophone ne peut pas sortir facilement du joug français. Ce serait très difficile. La raison est simple : les ennemis de...

Togo-CHU Campus : Un réseau de vente et de prescriptions anarchiques de médicaments à démanteler

Comment endiguer ce phénomène qui s’est développé chez des praticiens hospitaliers en général, et particulièrement au CHU Campus ? La vente parallèle...

Togo: Edoh Komi demande au gouvernement de renforcer les pouvoirs de HAPLUCIA en matière de répression des actes de corruption et des infractions assimilées

C’est dans un communiqué dont voici la teneur: MMLK / LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU TOGO : QUELLE SUITE DONNÉE AUX DOSSIERS DE...

Fenêtre Sur l’Afrique du 22 janvier 2022 sur radio Kanal K et Avulete

      Débat PanafricainDes mouvements panafricains lancent une pétition pour une mobilisation générale en soutien au peuple malien: Vers une CEDEAO des peuples` Invités,1- Ismaël...

Togo: Un braqueur abattu par la police nationale à Hedjranawoe

Un braqueur, de nationalité nigériane a été abattu par des éléments de la police nationale. D’après une note d’informations publiée par la...

Togo: Les partis politiques inactifs vont disparaître

Au Togo, il y’a plus de 100 partis politiques. Seulement, c’est à l’approche des élections qu’ils sont actifs. En d’autres termes, ils...
- Advertisement -
error: Content is protected !!