L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) quitte la Coalition des 14

L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) quitte la Coalition des 14

Ce n’est nullement une rumeur. L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de Jean-Pierre FABRE tourne définitivement la page de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition. C’est à travers un communiqué rendu public ce 22 mars 2019, dans la soirée et portant la signature de Patrick Lawson, vice-président du parti.

Selon la note, cette décision prévisible surtout avec l’absence de l’ANC au sein de la délégation qui a rencontré Faure Gnassingbé, a été prise au cours d’une réunion extraordinaire du bureau national.
La note ne précise aucune raison qui justifie la décision du retrait du parti de la coalition. Selon nos informations, le parti de l’ex chef de file de l’opposition ne se retrouverait pas dans les démarches qui ont conduit à la rencontre de Faure Gnassingbé dont l’ANC exige le départ pure et simple du pouvoir.

Les recoupements faits à notre niveau indiquent que cette décision était mûre depuis sauf que le parti attendait le bon moment, surtout qu’il essuie des critiques acerbes de Togolais l’accusant notamment de marchandage de la lutte.

Sur les réseaux sociaux et dans les débats, l’ANC subit des attaques de tout genre. Il se dit que l’ANC pratique la dictature sur les autres partis. Aussi dans des élections audois qui ont fait le tour de la toile, le parti est ouvertement accusé par des militants proches du Parti National Panafricain (PNP) comme saboteur d’une lutte relancée par Tikpi Salifou ATCHADAM.

Pour ne citer que ces accusations sans oublier celles qui accablent Jean-Pierre FABRE lui-même, il était bon temps qu’une décision soit prise pour reprendre la lutte de façon solitaire ou dans un autre creuset où la discipline sera de mise.

Lire le communiqué de l’ANC

COMMUNIQUE
L’ANC se retire de la C14

En raison des divergences grandissantes entre sa vision de la lutte de libération héroïque et courageuse du peuple togolais et les options inexplicables maintes fois retenues à son corps défendant, l’ANC, au cours de la réunion extraordinaire de son Bureau National ce jour 22 mars 2019, après en avoir délibéré, décide de poursuivre, en dehors de la C14, la résistance aux côtés des populations togolaises mobilisées et de tous les combattants de la liberté œuvrant avec détermination aussi bien au Togo qu’à l’étranger, dans la diaspora.

L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) se retire donc de la C14 avec effet immédiat et appelle les forces vives de la nation togolaise à la vigilance et à la résistance, afin de capitaliser les efforts de lutte de plusieurs décennies dans une nouvelle dynamique de mobilisation populaire, massive et soutenue, pour l’alternance et le changement, pour la liberté et la justice, pour la démocratie, l’Etat de droit et la bonne gouvernance dans notre cher pays le Togo.

L’ANC demeure ouverte à toutes les forces démocratiques qui partagent la même vision, la même approche, et qui s’engagent à œuvrer avec cohérence et rigueur, avec persévérance et sérieux, en ayant constamment à l’esprit les aspirations profondes du peuple togolais.

L’ANC saisit l’occasion pour renouveler ses remerciements aux populations togolaises, aux partis politiques de l’opposition, aux organisations de la société civile ainsi qu’à nos compatriotes de la diaspora pour leur grande mobilisation en vue de mettre fin au régime de dictature qui régente notre pays. Elle salue, une fois encore, le boycott massif des élections du 20 décembre 2018, qui traduit à la face du monde, le rejet absolu de ce régime.

L’ANC remercie enfin la C14 pour le chemin parcouru ensemble.

Fait à Lomé, le 22 mars 2019
Pour le Bureau National

Le Vice-Président
Signé

Patrick LAWSON-BANKU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.