L’ANC fédération internationale Europe-Asie s’offusque de l’empêchement des meetings de Jean-Pierre Fabre

L’ANC fédération internationale Europe-Asie s’offusque de l’empêchement des meetings de Jean-Pierre Fabre
Meeting de Jean-Pierre Fabre pertubé par les militants du RPT/UNIR à Sotouboua

Par Lucien HOUNKANLI
La campagne électorale pour le compte de la présidentielle du 22 février prochain bat actuellement son plein au nord du Togo. Même si selon la FOSEP 2020, aucun incident n’a été signalé depuis le début de la campagne, l’on a appris l’empêchement des meetings de l’ancien chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre dans certaines localités par des millices du RPT/UNIR.

Une situation qui sidère l’ANC fédération internationale Europe-Asie. Dans un communiqué dont nous avons copie, l’ANC F.I/ E-A a dénoncé le manque de volonté politique du régime en place à organiser des élections transparentes et apaisées.

« Nous, ANC Fédération Internationale Europe-Asie, observons depuis le début de la campagne que quelques individus se réclamant du parti UNIR s’illustrent dans les violations des droits et libertés des citoyens, notamment par l’empêchement, la perturbation des meetings du candidat Jean-Pierre Fabre, la répression des rencontres pacifiques, les intimidations, les mesures liberticides des préfets, des maires et des chefs traditionnels, et autres exactions », indique le communiqué.

Et de poursuivre: « Après analyse des derniers développements survenus dans la commune de Bassar, l’ANC F.I./E-A dénonce le manque de volonté politique du régime à organiser des élections transparentes et apaisées, les manipulations, intimidations, arrestations, violations incessantes des droits et libertés de l’homme, orchestrées par les ministres du gouvernement et les cadres du parti UNIR, la militarisation du pays pris en état de siège permanent pour étouffer toutes volontés de manifestations démocratiques ».

Par ailleurs, L’ANC F.I/ E-A exhorte la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) à veiller à ce que les candidats aient les mêmes droits.

Au ministre de la sécurité, Le Gal Damehame Yark, l’ANC F.I/ E-A demande de prendre ses responsabilités et de rappeler ses éléments à l’ordre et au respect des candidats.

Tout en mettant en garde les fouteurs de troubles, l’ANC F.I/E-A apporte son soutien Jean-Pierre Fabre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.