33 C
Lomé
Tuesday, January 26, 2021

LCT, ATC et MMLK s’indignent de l’augmentation sur les nouveaux tarifs intra-réseaux de Moov et Togocel

Les unes des journaux

LCT, ATC et MMLK s’indignent de l’augmentation sur les nouveaux tarifs intra-réseaux de Moov et Togocel

Le bras de fer est parti pour durer longtemps entre les opérateurs de téléphonie mobile et l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP), s’agissant de l’escroquerie que constituent le coût trop élevé des services proposés à la clientèle pour Togo Cellulaire et Moov Togo.
Si après la mise en demeure prononcée par l’ARCEP, Togo Cellulaire et Moov Togo ont, dans des communiqués de presse balancés sur les réseaux sociaux, semblé revenir à la raison à travers une sorte de réduction des prix pour s’adapter à la norme prescrite en la matière, après analyse, la LCT, l’ATC et le MMLK constatent une augmentation déguisée des deux opérateurs sur les nouveaux prix communiqués par rapport aux opérations intra et inter-réseaux.

A travers une note conjointe, les trois associations, tout en apportant leur soutien à l’ARCEP, manifestent leur indignation totale face au nouveau concept qui voile l’escroquerie dont sont victimes les consommateurs et exhortent les deux opérateurs de téléphonie à revenir à de meilleurs sentiments et à se conformer aux dispositions légales du Togo en la matière. Au cas échéant, ces associations de défense des Droits de l’Homme et des droits des consommateurs se réservent le droit de mener des actions d’envergure pour le respect des droits des consommateurs.
Lire l’intégralité du communiqué des associations de défense des consommateurs

DECLARATION DES ASSOCIATIONS DE DEFENSE DES CONSOMMATEURS (ATC, LCT et MMLK) RELATIVE AUX DERNIERS DEVELOPPEMENTS DES ECHANGES ENTRE ARCEP ET LES SOCIETES DE TELECOMMUNICATIONS AU TOGO

Les associations de protection et de défense des droits des consommateurs au Togo, en l’occurrence la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT), l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) et le Mouvement Martin Luther King (MMLK), ont suivi avec intérêt les derniers développements relatifs à la mission de régulation de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) en lien avec les sociétés de télécommunications au Togo.

En effet, le 12 novembre 2020, après les phases préliminaires, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP), a notifié par une mise en demeure aux sociétés Atlantique Télécom Togo (Moov) et Togo Cellulaire pour pratiques de différenciation des tarifs des communications. Ce qui obligeait les sociétés en question à remédier aux violations constatées et objet de la mise en demeure.

Dans la foulée, il nous a été donné de constater des communiqués de presse des deux sociétés circuler sur les réseaux sociaux où elles semblaient revenir à la raison afin de mettre fin à la violation des droits des consommateurs de leurs services.

Après une analyse, confirmée par une indignation généralisée des consommateurs, il se révèle une augmentation déguisée des deux opérateurs qui ressemble à une escroquerie pure et simple.

Face à cette situation, les associations de défenses de consommateurs prennent acte de l’alignement des tarifs intra et inter-réseaux et s’indignent de l’augmentation sur les nouveaux tarifs intra réseaux.

L’Association Togolaise des Consommateurs (ATC), la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) et le Mouvement Martin Luther King (MMLK), apportent leur soutien à l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) dans sa logique de mettre fin à la violation des droits des consommateurs.

Les associations de défense des consommateurs exhortent les deux opérateurs de téléphonie à revenir à de meilleurs sentiments et à se conformer aux dispositions légales du Togo en la matière. Au cas échéant, elles se donneront le droit de mener des actions d’envergure pour le respect des droits des consommateurs.

Fait à Lomé, le 23 novembre 2020

Pour L’ATC Le Vice-Président
GAGALO Kokou

Pour La LCT
Le Président
SOGADJI H. Emmanuel

Pour le MMLK
Le Président
Pasteur EDOH Komi

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Binafame Kohan des FDR très en colère contre les mensonges de la Dynamique Mgr Kpodzro

HALTE À LA DIVERSION ET A LA RECHERCHE PERMANENTE DE BOUCS ÉMISSAIRES PAR LA DYNAMIQUE MONSEIGNEUR KPODZO Le peuple attend que Agbéyomé Kodjo...

Togo : Une “Soirée de baise no limit” en live à Lomé

Le plus vieux des métiers, s'il se faisait en toute discrétion hier, se transporte de nos jours sous les lampadaires au vu...

Togo : Payadowa Boukpessi refuse une caravane pour rendre hommage à Jerry John Rawlings

Le peuple Ghanéen rend hommage au Président Jerry John Rawlings, le père de sa démocratie. C'est à travers un programme qui s'étend...

Gilbert Bawara met en garde les responsables du Syndicat des Enseignants du Togo

La grève de 72 heures lancée par le Syndicat des Enseignants du Togo (SET), n’a pas été du goût du gouvernement. Gilbert...

CITE AU QUOTIDIEN : SILENCE ET PAROLE, QUEL PESANT D’OR ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUE« Comme des pommes en or dans des ornements d’argent, ainsi est une parole dite au...

Fenêtre sur l’Afrique du 23 Janvier 2021

Côte-D'Ivoire : Après le boycott de l'élection présidentielle, les législatives sont elles un piège tendu à l'opposition? Togo : Arrestations des membres d'un...

Nathaniel Olympio appelle Victoire Dogbé à parler du pétrole offshore du Togo

L'information a beau été classée secret d'Etat mais elle a fini par être exposée au grand jour par la chaîne de télévision...

Synergie-Togo dénonce l’arrestation de syndicalistes et les entraves aux libertés au Togo

Ce 20 janvier 2021, des gendarmes togolais ont procédé à l’arrestation manu militari de plusieurs responsables du Syndicat des Enseignants du Togo...
- Advertisement -
error: Content is protected !!