Le CACIT demande au gouvernement de débloquer aux candidats de l’opposition les fonds de la campagne électorale

Le CACIT demande au gouvernement de débloquer aux candidats de l’opposition les fonds de la campagne électorale

Par Serge Lemask, togo-online.net
Les fonds publics de financement de la campagne destinés aux six candidats qui vont affronter Faure Gnassingbé dans les urnes le 22 février prochain ne sont toujours pas encore débloqués. Une situation qui indigne le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT).

Dans un communiqué rendu public, le CACIT s’étonne de ce que les dispositions de l’article 10 de la Loi n° 2013-013 du 07 juin 2013 portant financement public des partis politiques et des campagnes électorales ne soient pas encore appliquées:
« Le montant de cette contribution est inscrit dans la loi de finances de l’année de l’élection visée. S’il n’a pas été prévu dans la loi de finances de l’exercice en cours, ce montant est fixé par décret en conseil des ministres », indique le communiqué du CACIT.
Et de poursuivre: « Pour l’élection présidentielle, ce financement se répartit comme suit : 60 % du montant de la contribution financière de l’Etat sont répartis à égalité entre tous les candidats ; 40 % du montant de la contribution financière de l’Etat sont répartis proportionnellement aux suffrages obtenus entre les candidats ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés ».

Le CACIT exhorte donc le gouvernement à appliquer « des dispositions susvisées » afin de permettre aux candidats de l’opposition de bien poursuivre leur campagne.
Débutée le 6 février, la campagne électorale prend fin le 20 février prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.