Le domicile d’Alberto Olympio cambriolé, deux ordinateurs portables et des documents emportés

L’exercice d’activités politiques au Togo est déjà semé d’embûches pour le nouveau parti politique, le Parti des Togolais (PT) et son leader, Alberto Olympio. A peine arrivé sur la scène politique togolaise, il subit de plein fouet les affres de la politique au Togo. Après l’interdiction de son concert au Stade de Kégué, le 27 avril 2014, son domicile vient d’être cambriolé.

Dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 mai 2014, le domicile du leader du Parti des Togolais (PT), Alberto Olympio a été cambriolé, les pillards emportant deux ordinateurs portables et des documents. Dans le salon de la maison, certains documents ont été abandonnés, preuve que les auteurs savaient bien ce qu’ils recherchaient. « Visiblement, les cambrioleurs après avoir ramassé les documents dans le bureau, ont pris le temps de s’installer au salon pour les fouiller et en emporter ceux qu’ils souhaitent », a rapporté un témoin cité par nos confrères de Koaci.com. On apprend aussi que les portes du domicile n’avaient pas été défoncées, d’où des interrogations sur les mobiles de cet acte répréhensible. Un cambriolage ou un acte d’intimidation que certains mettent déjà, à tort ou à raison, au crédit des services spéciaux. En effet, il nous est parvenu que le politicien Hi-Tech serait candidat à l’élection présidentielle de 2015. Peut-être une façon de l’intimider pour l’en dissuader, bien qu’il soit encore très peu connu des Togolais.

Bien avant ce cambriolage, Alberto Olympio a été victime d’un premier tacle – si l’on veut utiliser le langage footballistique – avec l’interdiction, sans motif, du grand concert qu’il a prévu offrir à ses concitoyens le 27 avril dernier. Pour le 54e anniversaire de l’indépendance du pays, il avait fait inviter des artistes nationaux et des talents étrangers pour célébrer cet événement incontournable pour le peuple togolais. Mais à la dernière minute, le spectacle a été interdit au profit d’un autre organisé par des proches du pouvoir, sur l’esplanade du Palais des Congrès de Lomé.

Alberto Olympio a étudié au Harvard Business School aux Etats-Unis et est diplômé de l’Ecole Supérieure d’Informatique de Montreuil en France. Il est ingénieur systèmes et réseaux et ingénieur Génie Logiciel. Il est Vice-président et co-fondateur du Forum technologique africain. En 2010, il crée Axxend Corporation, une entreprise dédiée aux technologies de l’information et de la communication. Suivront ensuite la Fondation Axxend, créée en juin 2013, pour soutenir les enfants économiquement défavorisés, dans les domaines de l’éducation et de la santé, et le concept Axxend University mis en place pour « aider les jeunes diplômés à faire une première expérience en entreprise, en leur offrant gratuitement une année de formation opérationnelle ».

Affaire à suivre.

G.A.

Source: liberte-togo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.