Le Front des Patriotes pour la Démocratie de Djimon Oré à l’assaut des populations de la préfecture de Zio

Djimon Oré
Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD)
Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD)

Par togo-online
Le parti politique, Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) était dans la préfecture de Zio, samedi 05 septembre dernier, dans le cadre d’une tournée nationale entamé depuis le 28 Août 2015, tournée destinée à sensibiliser les populations sur les idéaux du parti et les vulgariser à travers les préfectures. “La tenue d’une transition politique consensuelle évidente à travers laquelle le Togo pourra sortir de la léthargie”, c’est message, on ne peut plus clair que Djimon Oré, président du Comité Directeur National du FPD prêche aux populations afin de les amener à prendre leur responsabilités pour dire non à l’oligarchie dynastique et militaro-clanique qui a pris en otage le Togo, depuis l’assassinat du père de l’indépendance, Sylvanus Olympio.

Le rendez-vous de Tsévié a servi de cadre à une Assemblée Générale au cours de laquelle un Comité Préfectoral de 19 membres avec à sa tête, DJESSOU Komlan a été installé. Les militants et sympathisants venus de tous les cantons de la préfecture de Zio étaient présents à ce rendez-vous, aux côtés de quelques chefs traditionnels et sages qui ont effectué le déplacement, attirés par le symbole du parti, le parapluie rouge étoilé sur le fond vert fleuri. Ce symbole, selon quelques sages intervenus au cours des travaux, constitue un signe qui les amène à accorder le bénéfice de doute à Djimon Oré et ses amis qui sont porteurs d’une bonne nouvelle, celle de la libération du Togo des mains des réseaux mafieux qui l’ont pris en otage. Ces intervenants n’ont pas manqué de se rappeler l’origine de ce symbole, le NDC avec un homme intègre et engagé, Jerry John Rawlings qui l’a utilisé pour mettre fin à l’incertitude et établir la démocratie au Ghana. Ils ont donc émis le veux de voire Djimon Oré incarné ce modèle pour délivrer le Togo.

Les populations ont été sensibilisées sur la ligne directive du parti, son message politique et ses instances, sans oublier l’ «éthique du courage collectif » que le parti préconise comme idéal à intégrer dans le combat politique au Togo.

Comme un messie, le FPD prend son bâton de pèlerin pour proclamer la liberté aux Togolais en captivité. Ce qui justifie cet engagement du parti à œuvrer pour aboutir à la tenue d’une transition politique consensuelle, aboutissement d’une lutte par étape, à savoir la dissolution de l’actuelle assemblée nationale, la mise en place d’une constituante, la rédaction d’une constitution saine et républicaine, prenant en compte les vraies aspirations et préoccupations du peuple et l’ouverture du pays sur une cinquième République. Il s’agit alors d’asseoir les fondamentaux de la démocratie. Selon Djimon Oré, il faut mettre fin aux parodies d’élections présidentielles qui ne consacrent que le statuquo. Un appel est donc lancé aux Togolais à ne pas sombrer dans le cachot du désespoir, mais plutôt de s’armer de courage pour contribuer à la tenue d’une assise nationale dans les plus bref délais, assise au cours de laquelle les réformes profondes seront faites sans anesthésie, notamment celles de l’armée et de l’administration publique pour asseoir un véritable Etat-Nation.
Plusieurs autres localités du pays seront visitées par Djimon Oré et son équipe dans les prochaines semaines.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.