Le Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) a sensibilisé ses militants des préfectures de Elavanyo, Ogou et Haho les 27 et 28 mars dernier

Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD)

Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD)

Si les partis engagés dans le processus électoral en cours se mettent en jambe et se mobilisent pour affronter les réalités des urnes entre le 15 et le 25 avril prochain, ceux qui ne s’y associent pas pour des raisons idéologiques poursuivent leurs activités sur le terrain. C’est le cas du Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) de Djimon oré. Toujours engagé dans la défense de sa vision d’une transition politique consensuelle pour sortir définitivement le Togo de cette crise politique qui n’a que trop duré, le FPD est parti à l’assaut des populations des préfectures d’Elavanyo, Ogou et Haho les 27 et 28 mars dernier pour les sensibiliser et échanger avec elles sur sa vision.

A travers cette tournée, le FPD a installé la fédération Haho du parti et entamé les préparatifs en vue de l’installation dans un proche avenir des fédérations de l’Ogou et autres préfectures du pays. Pour ce qui concerne l’étape d’Elavanyo, Djimon Oré s’y est rendu avec une double casquette; celle de l’élu de la localité pour s’informer des difficultés que rencontrent les populations de cette localité et celle de président de parti politique pour partager les idéaux et la vision de son parti avec les populations des différentes localités. Ce fut à travers un meeting de sensibilisation et d’information le vendredi 27 mars, dans la matinée. La délégation a rencontré tout à tour les militants de la ville d’Atakpamé et ses environs en suite ceux de la préfecture de Haho afin de définir la date de la tenue de la cérémonie d’installation des fédérations des différentes localités concernées et également les informer de la position du FPD concernant le scrutin présidentiel du 25 avril prochain.

Concernant sa position, le FPD prône l’abstention car, estime Djimon Oré, “il s’agit d’une parodie d’élection”. Selon lui, “participer à cette élection surtout dans les conditions actuelles, c’est aller consacrer le pouvoir voulu à vie de Faure Gnassingbé”. Samedi, dans la ville de Notsè, le Bureau national du FPD a procédé à l’installation d’un comité fédéral de 17 membres afin d’assurer le bon déroulement des activités du parti dans la préfecture de Haho.

A toutes les étapes, les partisans et sympathisants et un public important ont répondu au rendez-vous de Djimon Oré et sa délégation. Le FPD est ainsi à l’œuvre pour asseoir sa représentativité sur toute l’étendue du territoire national.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.