Les députés de la CEDEAO obligent le syndicat à se réunir pour trancher

Les députés de la CEDEAO obligent le syndicat à se réunir pour trancher
CEDEAO

Par Marcelle Apévi, togo-online.net

Au parlement de la CEDEAO, l’on mesure l’ampleur de la situation qui prévaut au Togo. Le regret de voir les chefs d’État africains assister impuissants à l’expédition punitive des pauvres populations Togolaises amène le parlement de la CEDEAO à forcer la main aux présidents insensibles aux cris de détresse poussés par le peuple Togolais terrorisé par ses propres dirigeants.

De sources proches de la CEDEAO, une session extraordinaire pourrait avoir lieu à Abuja au Nigeria dans les prochains jours. Cette session serait la résultante des discussions entre parlementaires de la CEDEAO sur la situation alarmante qui ébranle le RPT/UNIR. Ainsi, la main est forcée aux chefs d’État de se réunir pour se prononcer clairement sur cette crise qui s’enlise au jour le jour.

Selon nos informations, comme un seul homme, tous les parlementaires lusophones et anglophones refusent de quitter Abuja si rien n’est décidé concernant le Togo.

C’est donc sous leur pression que le président en exercice de l’organisation, le président du Nigeria Muhammadu Buhari aurait convoqué une réunion extraordinaire des chefs d’Etat sur le 13 décembre.

Certaines sources concordantes annoncent la présence de certains chefs d’État à Abuja notamment Macky Sall du Sénégal, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo du Ghana, Mahamadou Issoufou du Niger.

Quelle sera la décision de la CEDEAO qui au lieu de régler la crise Togolaise, a, à travers de son dilatoire, contribue à exacerber la crise?

Comment cette CEDEAO parviendra t-elle à faire entendre raison à Faure Gnassingbé et son armée si l’organisation a été plusieurs fois incapable de se faire respecter sur le terrain ? Comment la CEDEAO peut-elle expliquer son cautionnement à un processus électoral bancale et frauduleux qui viole tout principe démocratique? Comment la CEDEAO va t-elle justifier ces morts de plus occasionner par son manque de responsabilité dans la facilitation de la crise Togolaise ? Autant de questions qui renforcent les positions de ceux qui pensent que la CEDEAO est un syndicat de chefs d’États voyous et truands qui ne discutent que des moyens à adopter pour tromper leur peuple.

Quelle sera cette décision que la CEDEAO pourra prendre pour réparer les torts causés à un peuple terrorisé par ses propres dirigeants ?

C’est le wait-and-see!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.