Les enseignants arrêtés à Kara ne seront pas libérés de sitôt

Les enseignants arrêtés à Kara ne seront pas libérés de sitôt
Illustration

Par Serge Lemask, togo-online.net

Ils sont quatre enseignants à être interpellés pour avoir fait irruption à la brigade pour exiger la libération de leur camarade Claude Pelelem. Tout porte à croire que le gouvernement ne compte pas les libérer de sitôt.

Lors d’une rencontre entre le premier ministre Selom Klassou et les syndicats d’enseignants, la coordinatrice de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT), Nadou Lawson n’a pas manqué d’aborder la question des enseignants interpellés. Selon Selom Klassou, ces derniers ont été arrêtés hors du cadre scolaire et donc ils feront l’objet d’une procédure judiciaire.

«Il est important que les préoccupations du secteur de l’éducation soient dénuées de toutes considérations et interférences n’ayant aucun lien avec la formation des élèves », a-t-il précisé.

Les enseignants, quant à eux, ne l’entendent pas de cette oreille. Ils demandent la libération des quatre camarades pour une rentrée apaisée. Reste à savoir si le gouvernement va s’exécuter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.