28.1 C
Lomé
Wednesday, June 16, 2021

Les langues se délient dans cette affaire de pétrolegate

Les unes des journaux

Les langues se délient dans cette affaire de pétrolegate

J’avais des indices du rapport, mais exprès je n’en ai parlé laissant le soin aux officiels à qui ce document à été remis, de le rendre public.

Mais des grandes oreilles qui en ont eu vent, l’ont déjà éventré et c’est tant mieux.

Alors on parle des indemnités indûment données à des officiels du gouvernement et consorts. On parle aussi des dépenses opaques et fantaisistes.

Je veux juste savoir, à quel titre un comité, chargé simplement de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers, s’arroge-t-il le pouvoir d’octroyer des indemnités à des ministres de la République. Où ce comité est censé trouver de l’argent quand on sait que n’étant pas une régie financière, ses ressources de fonctionnement devraient venir directement du trésor public?

C’est cela l’orthodoxie que nous connaissons tous quand il est question de gérer les finances publiques !
Où le comité trouve-t-il l’argent pour s’acheter du Champagne à 13 millions de francs CFA rien que pour une seule réunion?

Je pense qu’il est opportun de rendre un hommage appuyé à notre frère, ami et collègue Ferdinand Ayité pour avoir intelligemment mis le doigt à un des endroits qui font mal dans ce pays.

Pour l’instant, ce n’est donc qu’à un seul niveau que l’on se rend compte que des malversations ont causé du tort au pays à coût de centaines de milliards. Qu’en sera-t-il lorsqu’il s’agira de fouiner dans les régies financières à proprement parler?

C’est juste une question, mais elle a l’avantage de titiller nos méninges sur la gangrène qui ronge notre cher pays, le Togo.

Un travail de fond s’impose vraiment pour désengorger toutes ces scories et toxines à toutes les échelles de gouvernance de l’État.

Mais le Chef de l’État aura-t-il l’audace et le courage d’entreprendre un tel chantier qui, à coup sûr, remettra en cause les fondamentaux de la gouvernance actuelle de l’État?

La question reste entière. Mais une chose est sûr et même évidente, le Togo est riche, il l’est vraiment. C’est plutôt sa gestion qui est largement compromettante et à revoir de fond en comble !

Luc Abaki

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : La solution « magique » de la STT contre l’inflation et la hausse des prix des produits pétroliers

Ces derniers jours, les Togolais se plaignent de la cherté de la vie. Pour cause, les produits de première nécessité ont connu...

Covid-19 Togo : 4 nouvelles contaminations dans la préfecture d’Agoe

Hier, quatre nouveaux cas positifs ont été enregistrés dans la préfecture d’Agoe. C’est ce qu’indique le site officiel du gouvernement. Le même site...

Togo : Agbeyomé Kodjo va faire un voyage sans retour

Telle est la prophétie faite par Maranatha Mashia’h de l’église « clinique Immanuel Temple du Saint Esprit », récemment fermée au Togo. Même...

Que sont devenues Réckya Madougou et ses valises d’argent dont parlait Patrice Talon?

Par Samari Tchadjobo «Elle débarque avec des valises d’argent, des sponsors de chefs d’Etat des pays voisins, a indiqué Patrice Talon dans...

Togo : Curieux silence des associations de consommateurs

La vie chère s'accentue, intensifiant la souffrance des populations Togolaises qui tirent déjà le diable par la queue. La situation est plus...

LIBERTÉ POUR DJIMON ORÈ ET TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES DU RÉGIME GNASSINGBÉ

Par Ayayi Togoata APEDO-AMAHLa présence de prisonniers politiques dans les geôles du régime policier constitue un cinglant démenti à la fiction de...

Lutte pour la démocratie au Togo : les leçons de l’heure

"Lutte pour la démocratie au Togo : les leçons de l’heure", c’est le titre d’une tribune publiée sur Facebook par Gnimdéwa Atakpama,...

La faute aux quatre coups KO: que les crétins louangeurs sortent des bois!

Par Kodjo EpouQuelque chose, en nous, s'est brisé. Le Togolais est devenu indéfinissable, même méconnaissable. Son pays aussi l'est, et en pire,...
- Advertisement -
error: Content is protected !!