Limogeage d’Ayassor, le PPT prend acte et exige une enquête sérieuse

Limogeage d'Ayassor, le PPT prend acte et exige une enquête sérieuse
Le presidium lors de la conférence de presse du PPT

Par togo-online

Limogeage d'Ayassor, le PPT prend acte et exige une enquête sérieuse
Le presidium lors de la conférence de presse du PPT

Nous vous l’annoncions dans un récent article relatif aux mobiles de l’éviction du tout puissant ministre des finances, Adji Otèth Ayassor par Faure Gnassingbé. Les faits semblent concorder. Dans une sortie médiatique du Patronat de la Presse Togolaise (PPT), l’association prend acte de ce licenciement, établit le lien avec les articles publiés par les journaux dirigés par des membres de l’association et exige l’ouverture de procédure sérieuse notamment par la justice et le parlement afin de fixer les togolais sur la situation de blanchiment d’argent, de corruption, d’évasion fiscale qui accable le gouvernement Sélom Komi Klassou depuis sa mise en place. Ces affaires ont fait la UNE des journaux notamment Indépendant Express et Le Rendez-vous, ce qui a conduit à des poursuites contre les confrères Carlos Komlanvi KETOHOU et Aladji Abi Alfa.

Avec cette sortie du PPT, il convient une forte mobilisation de la presse et du peuple togolais afin d’amener Faure Gnassingbé à mettre fin au saignement économique du Togo.

Déclaration liminaire PPT
(Relative au remaniement technique, à la situation de la de l’enrichissement illicite et de l’évasion fiscale au TOGO)

Le lundi 1er Août 2016 un communiqué lu sur la Télévision nationale a fait état d’un remaniement technique qui a aboutit à la nomination du Ministre du budget M. SANI Yaya au poste du Ministre de l’Economie et des Finances en remplacement du Ministre d’Etat, M. Adji Otèth Ayassor.

Le PPT prend acte du limogeage de Adji Otèth AYASSOR, impliqué dans plusieurs scandales financiers dénoncés par l’ensemble de la presse togolaise notamment les organes membres du PPT.

L’autorité de l’Etat n’a pas donné suite aux différentes malversations attribuées au dit Ministre qui au contraire avait engagé des poursuites judiciaires contre des journalistes ;

L’objectif poursuivi par la presse à travers ces publications est de jouer son rôle d’alerte et de veille afin de contribuer à la lutte contre la corruption, l’enrichissement illicite, le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale.

Le décret rendu public ce 1er Aout 2016 n’a fait mention d’aucun motif justifiant ce départ du gouvernement de M. Adji Otèth Ayassor, alors que l’obligation républicaine impose aux gouvernants, le devoir de rendre compte de la gestion des affaires publiques aux citoyens.

Partant de ce principe et vu le fait que les journaux ayant dénoncés les diverses malversations des ministres dont Adji Otèth AYASSOR, font l’objet non seulement de poursuites judiciaires mais sont aussi présentés à l’opinion comme des colporteurs de fausses informations ; le PPT interpelle le Président de la République, le Premier Ministre, chef du gouvernement à situer l’opinion sur les motifs du départ de M. Adji Otèth AYASSOR du gouvernement.

Le PPT invite les députés, élus du peuple à sortir de leur mutisme pour enfin jouer pleinement leur rôle constitutionnel de contrôle de l’action gouvernementale.

A la Justice, le PPT demande l’ouverture d’une information judiciaire sur les nombreux scandales et malversations financières imputés à l’ex- Ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances.

Le PPT s’étonne qu’à l’heure où le Togo postule à des programmes pour son développement économique et financier, notamment le Millénium Challenge Corporation (MCC) et le Programment d’Urgence de Développement Communautaire, (PUDC) des actes de corruption, d’enrichissement illicite, de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale impliquant des membres du gouvernement, restent courants et impunis.

Au nom du principe du droit à l’information et du droit d’informer et conformément aux dispositions du code de la presse et de la communication, le PPT exige que toute la lumière soit faite sur cette affaire.

Le PPT invite les journalistes, les OSC et les citoyens à dénoncer tous les actes de corruption constatés dans les services publics et administratifs.

Enfin le PPT invite les organisations internationales à s’engager réellement dans la lutte contre la mauvaise gouvernance, la corruption et l’impunité au Togo.

Fait à Lomé, le 3 aout 2016

Pour le PPT
Le Président
Carlos Komlanvi KETOHOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.