Malversations sur les importations hors taxes : Des interpellations à l’OTR et au Trésor public

Malversations sur les importations hors taxes : Des interpellations à l’OTR et au Trésor public
Office Togolais des Recettes (OTR)

Les services de sécurité ont procédé, jeudi dernier, à plusieurs interpellations à l’OTR et au Trésor. Il s’agit, à l’OTR, de deux cadres interpellés à leurs lieux de services par des agents en civil et deux autres également interpellés au Trésor.

Selon plusieurs sources, ces agents interpellés sont toujours en garde à vue et auditionnés par les services de police. Ils sont suspectés d’appartenir à un réseau qui organise la fraude et les malversations sur les importations des produits hors taxes de certaines grandes sociétés de la place. Les malversations et fraudes concernant ces importations hors taxes se chiffrent à des centaines de millions. Les agents interpellés, selon nos informations, auraient émis un chèque de 400 millions de francs CFA.

L’OTR une boite de plus en plus corrompue

Cette histoire n’est que la partie visible de l’iceberg. L’OTR pue de plus en plus la corruption. Un virus qui touche le sommet jusqu’à la base. Il y a quelques semaines, plusieurs opérateurs économiques se sont plaints en privé des propo

sitions de deal à eux faites par des vérificateurs de l’OTR. Bien que le deal faisait leurs affaires, ces opérateurs économiques ne comprennent pas pourquoi sans aucune discrétion, des vérificateurs après leur travail proposent aux responsables des sociétés redressées des deals moyennant commissions.

La pratique est simple, lorsque après vérification, vous subissez un redressement de 600 millions par exemple, les vérificateurs proposent de revoir cette somme à la baisse, peut-être à 400 voire 300 millions contre une commission de 100 millions. L’affaire arrange bien sûr l’opérateur économique, mais constitue un manque à gagner pour l’Etat. C’est ainsi que les vérificateurs envoyés dans la société gagnent leurs commissions depuis la source et multiplient les résidences et acquisitions immobilières dans le pays. Selon des sources qui ont requis l’anonymat, ces pratiques de commissions à la source par les vérificateurs sont bien connues dans la boite et personne ne dit rien.

Ces pratiques qui tendent à se généraliser, sont dues au fait que les primes ou la part des vérificateurs lorsque ces derniers font rentrer de l’argent ont été supprimées depuis le départ de l’ancien Commissaire général Henry Gaperi. L’arrestation de ces agents de l’OTR qui agissent en complicité avec d’autres au Trésor, montre à suffisance que la corruption est devenue un phénomène rampant dans cette institution malgré l’existence d’une cellule anti-corruption en interne et les discours hypocrites des premiers responsables de la boîte.

Nous nous gardons de révéler les identités des agents interpellés puisqu’ils sont pour l’heurs des présumés coupaboles. Et, visiblement, les experts de la Banque Mondiale qui font les classements bidon en faisant passer le Togo de Faure Gnassingbé comme le premier pays réformateur d’Afrique et parmi les trois meilleurs du monde ignorent curieusement que la corruption est devenue un virus qui gangrène tous les secteurs du pays.

Source : Journal L’Alternative – N°839 du 29 Octobre 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.