Marche noire des journalistes togolais en mémoire de leurs confrères de Charlie Hebdo

Marche noir des journalistes togolais en mémoire de leurs confrères de Charlie Hebdo

Marche noir des journalistes togolais en mémoire de leurs confrères de Charlie Hebdo

Les journalistes togolais compatissent aux douleurs de leurs confrères de Charlie Hebdo tombés le stylo à la main. Triste nouvelle qui continue de mouvoir les méninges et faire pousser des cris de désolation aux hommes et femmes qui ont choisi la presse pour apporter leur pierre à la construction d’un monde meilleur où il fait mieux vivre.

Le 7 janvier restera à jamais dans les mémoires de ceux qui ont connu les 12 personnes (10 journalistes de renommé international) et deux policiers froidement abattu par trois individus puissamment armés, scandant le nom de « ALLAH », Dieu tout puissant qui ne demanderait jamais une telle ignominie de la part de ses vraies adorateurs. Sur les réseaux sociaux, les réactions se multiplient. Les journalistes du monde entier se mobilisent et manifestent leurs regrets pas par rapport à leur choix du monde de la communication mais par rapport au fait qu’ils soient victime de leur choix. Tout comme ces millions de personnes qui se sentent toucher par ce drame monstrueux, les chefs d’Etats africains compatissent également. De Faure Gnassingbé à Ali Bongo, la solidarité est lisible. Paradoxalement, hors de l’Afrique, ce sont des terroristes qui assassinent les journalistes mais en Afrique, c’est tout le contraire avec des tout-puissants président qui arrêtent, emprisonnent et tuent froidement les journalistes. Plus de 24h après cette attaque, les terroristes sont toujours en fuites malgré la grande mobilisation des nations européennes et américaines.

Au Togo, la mobilisation est grande et c’est toute la famille des journalistes qui a effectué une marche noire, bougie et fleurs à la main avec les photos des confrères assassinés, pour s’associer au deuil et aux pleures des familles éplorées. La manifestation a eu lieu devant l’Ambassade de France au Togo. Il s’agit d’une initiative de PPT, Association Professionnelle des Patrons de Presse du Togo dont le président est Zeus Aziadouvo.

Marche noir des journalistes togolais en mémoire de leurs confrères de Charlie Hebdo
Marche noir des journalistes togolais en mémoire de leurs confrères de Charlie Hebdo

Rode

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.