MMLK : Fermeture rocambolesque du marché d’Agoe Assiyeye ce 1er Décembre 2018

MMLK : Fermeture rocambolesque du marché d'Agoe Assiyeye ce 1er Décembre 2018
Marché d’Agoe Assiyeye

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Au Togo, les décisions publiques sont tellement prises à la va vite qu’elles nuisent la plupart de temps aux citoyens que l’État est sensé protéger. Pour cause, les fonctionnaires affectés à des postes de l’administration ignorent ou ne connaissent pas les règles y afférentes notamment rendre services aux demandeurs. Dans leur zèle vorace , ils se font des diurnes et s’imposent devant les administrés et nourrissent l’ambition démesurée de prise en charge de leurs ventres.

Il y a quelques jours , c’est l’EPAM ( Établissement Public d’administration des Marchés Publics ) qui a dépossédé les dames pionnières des magasins des marchés de Hedzranawoe et d’Adawlato au profit des étrangers; aujourd’hui ce sont les autorités préfectorales d’Agoenyive qui décident de fermer le marché de la localité sans motifs concrets .

En effet , les commerçantes et les commerçants du marché d’Agoe Assiyeye , ont vu le grand portail fermé ce matin du 1er samedi du mois de décembre . C’est avec des cris de détresse ,d’angoisse et de désespoir que les intéressés ont sollicité le MMLK comme d’habitude dans ce genre de situation. Aussitôt, arrivé sur le terrain , la représentante du MMLK a rencontré des femmes en larmes difficilement consolable demandant du secours . Les unes ne pouvant pas accéder à leurs lieux d’activités du marché, les autres interdites d’activités au bord des routes qui entourent le marché.

Avec les activités bloquées, les personnes habituées à se ravitailler dans ledit marché ,sont désabusées et désemparées faisant face à une situation inhabituelle et difficile à combler .Quelles sont les réelles motivations de cette décision impopulaire si l’on sait que cette localité est depuis un certain moment , reconnue comme en proie à des tensions politiques.

A cet état, jusqu’à quand les activités seraient t -elles bloquées dans le marché d’Agoe Assiyeye ? Quel sort pour ces femmes , condamnées à vivre au quotidien de leurs labeurs ? Alors que ces laborieuses compatriotes n’ont cessé de réclamer la réduction des prix de tickets qui seraient compris entre 4000 et 6000f par mois. De grâce, messieurs les décideurs de la République , un peu de sens de l’humanisme et d’objectivité dans vos actes qui seront traduits plus tard devant le tribunal de Dieu !

Lomé , 1er décembre 2018

MMLK / La voix des sans voix .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.