24.9 C
Lomé
Sunday, August 1, 2021

Papson Moutité devrait subir la rigueur de la loi!

Les unes des journaux

Papson Moutité devrait subir la rigueur de la loi!
M. AMOUSSOU Midodji alias Papson Moutité

Par K. Monzonla, togo-online.net
En tout cas, c’est ce que pense L’alliance globale pour la promotion de l’enfant et de la femme (AGPEF-Togo). La liberté provisoire de l’artiste Papson Moutité fait couler beaucoup d’encre et de salive. Les réactions fusent de partout. Ce chantre, reconnu coupable de viol et de complicité de violences aggravées, pour des raisons de santé, dit-on, est remis en liberté au grand dam de ces victimes.

AGPEF-Togo se dit consternée par cette libération et fait des recommandations dans un communiqué que voici :

COMMUNIQUÉ DE DÉNONCIATION DE LA LIBÉRATION CONDITIONNELLE DE AMOUSSOU Midodji alias “PAPSON MOUTITÉ”

C’est avec surprise et consternation, que l’Alliance Globale pour la promotion de l’Enfant et de la Femme (AGPEF-Togo) a appris la libération conditionnelle de l’auteur reconnu de viol et complicité de violences aggravées, M. AMOUSSOU Midodji alias “Papson Moutité”, arrêté et déféré à la prison civile de Lomé le lundi 06 avril 2020.

Interpelé suite à une plainte déposée contre lui par ses collaboratrices, dont les témoignage sont révélés des actes de violence exercés sur les parents des jeunes filles de son association ( Chan Mou), il a également menacé des citoyens àqui il devait des sommes considérables.

Reconnu coupable des charges portées contre lui, M. Papson Moutité devrait subir la rigueur de la loi si nous devons nous référer à notre nouveau code pénal dans sa Section 3: Des infractions à caractère sexuel, où l’article 212 stipule: ” Toute personne, auteur de viol est punie d’une peine de réclusion criminelle de cinq (05) à dix (10) ans et d’une amende de deux millions (2.000. 000) à dix (10.000. 000) de francs CFA. “

La nouvelle de sa détention était porteur d’un signe d’espoir pour les nombreuses victimes de viol et de harcèlement sexuel, qui se muaient dans un silence alourdissant car n’ayant pasonfiance en la justice de notre pays.

De ce fait, c’est donc avec ébahissement, que l’AGPEF-Togo a appris la libération conditionnelle de M. Moutité Papson dans la journée du 14 Mai 2020. Pour une affaire dont l’ampleur frise au scandale, l’AGPEF s’étonne que l’opinion publique ne soit pas située sur les raisons qui obligent les autorités à procéder à sa mise en liberté. Une situation qui pourrait enflammer davantage l’ opinion et créer une volonté de la justice privée des victimes, qui pourraient vouloir se faire justice elles mêmes.
Un état de fait qui replonge les victimes dans une désolation totale, et réduit à néant les efforts des organisations de protection et de promotion des droits de la Femme au Togo, pour mettre fin à l’impunité des actes de viol, de harcèlement et de violences faites à la femme dans sa généralité.

L’Alliance Globale pour la Protection de l’Enfant et de la Femme (AGPEF-Togo) attire l’attention des autorités compétentes, notamment durant cette année où le Programme d’Actions de Beijing de 1995 auquel le Togo est partie depuis 2015, et qui est dans sa phase d’évaluation, de prendre en compte le volet de Lutte contre l’impunité des actes de violations des droits de la Femme, afin que l’égalité en droits et en dignité tant prônée soit réellement effective.

L’Alliance Globale pour la Protection de l’Enfant et de la Femme(AGPEF-Togo) recommande:
– le retrait du récépissé de l’association Chan Mou ;
– l’opérationnalisation des mesures de protection et de sécurité pour les victimes;
– un mécanisme de réparation pour les victimes.

Fait à Lomé, le 18 Mai 2020
La Directrice Exécutive

Laure AMOUSSOU-AMANA

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo Résultats du BEPC 2021: Le taux de réussite est de 65,08%

Les résultats de l’examen du Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) sont connus depuis vendredi. Cette année, le taux de réussite est de...

Togo : Un réseau de cambrioleurs démantelé par la police à Djagblé

En effet, une enquête a été ouverte suite à un cambriolage survenu dans un domicile sis au quartier Adidomé à Djagblé dans...

CITE AU QUOTIDIEN : UN BOUTON MAGIQUE POUR LE CHANGEMENT ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUENous sommes nombreux à chercher comment faire advenir le changement : parents désireux de voir intervenir...

Kokoroko prône la gratuité des cours de vacances

A peine l'année scolaire amorce son dernier virage que les établissements scolaires partent à l'assaut des élèves à travers des opérations de...

Naboudja Bouraïma : « Montrons la voie au peuple togolais pour réduire les attaques et injures »

La guerre qui s’anime sur les réseaux sociaux avec des injures, intoxications, fake news… suscite l’attention de Naboudja Bouraïma. Le militant de...

Togo Affaire Pegasus: Habia Nicodème très remonté contre Faure Gnassingbé

L'affaire Pegasus fait encore couler beaucoup d'encre et de salive. Les partis politiques de l'opposition expriment leur mécontentement. Pareil pour Nicodème Habia...

Togo COVID-19 : 116 cas positifs enregistrés mardi

Mardi, 116 nouveaux cas positifs ont été enregistrés sur 1492 personnes dépistées, c’est ce que rapporte le site du gouvernement. La source susmentionnée...

Yakoubou Moutawakilou du PNP : Une libération qui suscite plus d’interrogations qu’elle n’en résout

Un ami nous informe depuis Lomé avoir visité le SG du PNP section Kpalimé, Monsieur Yakouboubou Moutawakilou au pavillon militaire du CHU...
- Advertisement -
error: Content is protected !!