Pitang Tchalla ferme LCF et City fm

Par K. Monzonla

En pleine mission commandée par Faure Gnassingbé qui est même passé par sa mère pour demander pardon à Pascal Bodjona et lui demander sans succès de regagner le RPT/UNIR, Pitang Tchalla s’exécute et s’inscrit sur la liste des prédateurs de la presse au Togo et dans le monde.

En effet, la menace est passée à exécution depuis le 05 février dernier. A travers une notification ou si vous voulez sommation déposée au siège du groupe SUD MEDIAS par un huissier, Pitang Tchalla notifiait à la direction du groupe, le retrait des fréquences sur lesquelles la CHAINE DU FUTUR (LCF) et CITY FM diffusent et émettent. Ceci en violation d l’article 130 de la CONSTITUTION TOGOLAISE qui définit clairement les prérogatives de la HAUTE AUTORITÉ DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION. S’inscrivant dans la logique du respect de l’autorité, la direction du groupe à pris toutes les dispositions pour s’exécuter, le temps de faire appel de cette décision inique et absurde prise par Pitang TCHALLA, sans le consentement des membres de la HAAC. En témoigne le courrier publié par Zeus Komi Aziadouvor qui s’y désolidarise et demande la prise de responsabilité du tribunal.

Ce feuilleton n’est rien d’autre qu’un acharnement pur et simple contre l’ancien ministre Pascal Akoussoulelou Bodjona. Il susurre dans les couloirs du RPT/UNIR que le fils de Koumea ambitionne d’être candidat à l’élection présidentielle de 2020. D’où les cauchemars de Faure Gnassingbé décidé à lui arracher les herbes sous les pieds.

A travers l’exécution de ce plan macabre, precambrien, dictatorial relevant de l’arbitraire, Pitang Tchalla envoie au chômage 71 employeurs du groupes notamment des journalistes, animateurs, techniciens radio, télé et Web.

Pitang Tchalla se dit propriétaire de deux chaînes de télévision qui promeuvent malheureusement la médiocrité. L’une d’entre ces deux chaînes, TV2 comme il l’appelle, a été créée par l’argent du contribuable togolais. Pitang l’a détourné d’un projet de création d’une TVT BIS. Il convient que le procureur de la République s’illustre dans la positivité en ouvrant une instruction sur ce monsieur corrupteur et corrompu qui, contrairement à la loi, a accepté distribuer sur instruction personnelle de Faure Gnassingbé, à des griots et propagandistes aux services du système Gnassingbé, une somme individuel de 400 000 francs cfa.

Pitang Tchalla ferme LCF et City fm

Pitang Tchalla ferme LCF et City fm

Pitang Tchalla ferme LCF et City fm

Pitang Tchalla ferme LCF et City fm

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.