Quand Gerry Taama critique le geste de magnanimité de son mentor

Quand Gerry Taama critique le geste de magnanimité de son mentor
Gerry Taama

Par Marcelle Apévi, togo-online.net
Titré “C’est ce que je n’aime pas chez nous les Togolais ça”, ce qui mérite d’être appelé “coup de gueule” porte l’emprunte du “député nommé” Gerry Taama Komandéga. Le président de la formation politique NOUVEL ENGAGEMENT TOGOLAIS (NET) porte un regard critique sur la récompense d’un million de francs CFA offert au concepteur du logo à partir duquel on peut identifier le Programme National de Développement (PND), l’autre éléphant blanc vendu par Faure Gnassingbé et ses complices de la soi-disante communauté internationale.

D’un coût global de 4600 milliards, ce projet a été lancé en grand par Faure Gnassingbé qui avait à ses côtés, ses complices avec qui il dilapide les ressources du pays, les brade et expose les populations à une pauvreté ambiante et un endettement remboursable par les générations futures. Au cours de la cérémonie de lancement, les organisateurs ont récompensé les trois concepteurs arrivés au premier rang du lot à savoir 300 000 pour le troisième, 500 000 pour le deuxième, et un million pour le premier, celui dont le logo va être utilisé en permanence durant les 4 prochaines années.

Gerry Taama trouve dérisoire et insultant ce geste de magnanimité de Faure Gnassingbé et l’exprime à travers son coup de gueule sur sa page Facebook.

Lisez plutôt

C’est ce que je n’aime pas chez nous les Togolais ça

Je vais parler, les gens vont encore me critiquer mais il faut que ça sorte.

Ce matin nous étions au lancement du Plan National du Développement (PND) dans une luxueuse salle de l’hôtel du 2 février. Tout un parterre de hautes personnalités. Le chef de l’Etat a fait un discours remarquable. Les panélistes au rang desquels M Houngbo, (directeur du FIDA), Lionel Zinsou, (ancien premier ministre), Ade Ayeyemi, (directeur général de Ekobank) et d’autres sommités nous ont fait rêver.

Environs 4600 milliards à investir pour transformer notre pays en un Etat émergeant, avec à la clé 500 000 emplois crées. Tout ça, c’est beau, et je reviendrai plus tard sur mon analyse du projet.

Là où ils ont gâté l’affaire c’est à la remise des récompenses aux trois lauréats retenus sur les plus de 600 propositions de logos récoltés dans le cadre du concours lancés à cet effet.

Comme vous pouvez le constater sur cette photo, le troisième a reçu un chèque de 300 000F, le second 500 000F, et le premier prix, dont le logo va être utilisé en permanence durant les 4 prochaines années, 1 millions de nos francs.

C’est ce que je n’aime pas chez nous les Togolais. Quand le Togolais veut payer son frère, sa main ne se tend pas. Sinon, pour un projet de 4 600 milliards de francs, le responsable du logo qui sera décliné sur tous les supports pendant 4 ans mérite mieux qu’une enveloppe de 1 million. Si nous voulons faire de notre pays l’eldorado qu’on projette pour 2022, commençons par encourager nos jeunes talents.

Si une personne impliquée dans le programme PND lit ce cri de cœur et trouve que j’ai raison, pardon,il faut donner les jetons aux jeunes. Moi même avec mes petites entreprises, je paie plus de 100 mille francs pour la conception de logos aux graphistes du coin. Et là, je suis plutôt un mauvais payeur.

L’un des gros problèmes des Togolais, c’est de voir les choses en petit. Ce n’est pas parce que le pays est petit qu’il faut payer petit aussi. Il faut que ça change.

Gerry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.