Quand le silence de la CEDEAO aiguise la violence au Togo

Quand le silence de la CEDEAO aiguise la violence au Togo.
Kpalimé ce Samedi 08 Décembre
Kpalimé ce Samedi 08 Décembre

Par Marcelle Apévi, togo-online.net

Le Togo, toujours et encore le Togo, avec la poursuite avec insistance de la lutte populaire pour l’alternance, la vraie démocratie et l’État de droit.

Ce samedi matin, l’ambiance est électrique dans les rues de Sokodé, Bafilo et d’Agoè. Face aux forces de l’ordre et de sécurité appuyées par les forces de défense et la milice du RPT/UNIR, les jeunes aux mains nues jouent la résistance.

Quand le silence de la CEDEAO aiguise la violence au Togo         Kpalimé ce Samedi 08 Décembre
Kpalimé ce Samedi 08 Décembre

Barricades sur la nationale nº1, courses-poursuites, bastonnades, gaz lacrymogène, tous les ingrédients sont réunis pour permettre à la CEDEAO de comprendre la colère que suscite son indifférence totale face aux aspirations profondes du peuple.

Dans un élément audio partagé sur les réseaux sociaux, Ouro Akpo Tchagnao, député de l’ANC à l’Assemblée nationale, lance l’alerte depuis la ville de Sokodé pour attirer l’attention de l’opinion internationale sur la gravité de la situation qui y prévaut.

Les velléités de la résistance se passent sans commentaires dans la ville de Sokodé où les populations affichent une forte détermination face aux dispositifs de répressions de la soldatesque de Faure Gnassingbé.

Quand le silence de la CEDEAO aiguise la violence au Togo         Sokodé ce Samedi 08 Décembre
Sokodé ce Samedi 08 Décembre, une dame blessée par les gendarmes

A Agoè, l’atmosphère est également très tendue, apprend-on avec des images à l’appui.

Sur les réseaux sociaux, les appels à manifestation et à la résistance s’intensifient.

Quand le silence de la CEDEAO aiguise la violence au Togo         Sokodé ce Samedi 08 Décembre
Sokodé ce Samedi 08 Décembre, un manifestant blessé par les gendarmes

Ainsi, le peuple Togolais durcit le ton et se met en ordre de bataille contre la dictature cinquantenaire des Gnassingbé.

Quand le silence de la CEDEAO aiguise la violence au Togo         Sokodé ce Samedi 08 Décembre
Sokodé ce Samedi 08 Décembre

Et ce silence coupable de la CEDEAO risque de mettre le feu aux poudres et embraser le pays.

Comme l’exprime la vice-présidente du parlement de la CEDEAO, Aminata Toungara, les chefs d’États de la CEDEAO doivent rappeler à l’ordre le prince de Pya pour éviter le pire, c’est-à-dire l’embrasement du pays et donc de la sous-région, car, à voire toute la détermination du peuple Togolais depuis 2017, visiblement la résignation ne sera pas au rendez-vous.

Quand le silence de la CEDEAO aiguise la violence au Togo
Sokodé ce Samedi 08 Décembre
Sokodé ce Samedi 08 Décembre

La CEDEAO doit incessamment arrêter l’hémorragie!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.