31 C
Lomé
Friday, February 26, 2021

Qui a osé demander à Faure Gnassingbé comment, il a payé son luxueux appartement haussmannien à Paris, acquis lors de la COP21 ?

Les unes des journaux

Qui a osé demander à Faure Gnassingbé comment, il a payé son luxueux appartement haussmannien à Paris, acquis lors de la COP21 ?
Kofi YAMGNANE, Président de SURSAUT TOGO

La « concussion » peut se définir comme une malversation dans l’exercice d’une fonction publique et, jugée en terme de comportement déontologique, un crime d’extrême déloyauté à l’égard de son pays. Au vrai sens du mot, le pouvoir togolais est un pouvoir concussionnaire! Ce qui se passe en ce moment au Togo de la part du gouvernement contre un journaliste, M. Ferdinand AYITE, ajouté au reste, me révolte tellement que j’ai décidé d’interpeller le peuple togolais afin de lui permettre de poser son doigt sur l’ensemble des crimes du pouvoir politique togolais. Crimes de sang, crimes économiques, crimes écologiques, crimes sociaux, viols, vols…concussion. Faure Gnassingbé n’a jamais épargné son peuple d’aucune malversation. L’affaire qui est reprochée à M. Ferdinand AYITE et qui le conduit aujourd’hui devant les tribunaux (comme s’il existait le moindre début d’une justice au Togo!), concerne un énorme scandale financier dans la gestion des produits pétroliers et que les Togolais ont baptisée Pétrole Gate. Il s’agit de détournements de centaines de milliards de FCFA au profit de la famille ADJAKLY, du nom de celui qui règne de jour comme de nuit, sur tous les achats et ventes du moindre produit pétrolier au Togo. Il ne s’agit pas de supputation d’un journaliste malveillant, mais de faits avérés à propos desquels M. Ferdinand AYITE a mené des investigations longues, méticuleuses, précises, détaillées, sérieuses et auxquelles on ne peut apporter la moindre contradiction. Au lieu de demander à M. ADJAKLY de s’expliquer sur sa gestion qui dure depuis des années d’un dossier aussi important pour le pays, le gouvernement préfère plutôt traîner M. Ferdinand AYITE devant ce qui ressemble davantage à des instances vindicatives et punitives qu’à des tribunaux. Pour quelles raisons? Pour protéger M. ADJAKLY?

Pour protéger les fontionnaires dont ce dernier a “graissé la patte” dans sa course folle de détounements géants? Pour protéger des ministres et, pourquoi pas le Chef de l’Etat lui-même, sans la “bénédiction” desquels de telles malversations ne sauraient prospérer?

Au Togo, tout est ainsi : tout est permis aux tenants du pouvoir qui ne reculent devant aucun scandale, à commencer par le Président de la République lui-même, à qui personne n’a le droit de poser la moindre question sans être jeté aux gémonies du gouvernement, de son armée et de ses milices qui… veillent! Qui a jamais osé poser la question à Faure Gnassingbé sur l’origine des richesses qui lui ont permis de construire des Palais dignes des contes “des mille et une nuit” à Lomé comme dans toutes les régions du Togo? Qui a osé lui demander comment il a payé son luxueux appartement haussmannien à Paris, acquis lors de la COP21? D’où tient-il l’argent avec lequel, il a construit de nombreux et luxueux hôtels particuliers à ses nombreuses maîtresses à travers le pays? Qui a payé les fameuses “routes du vagin” qui conduisent chez les maîtresses du prince à travers un Lomé plein de nids de poule, de boue et de poussière? A côté d’un tel déploiement de richesses de la part du pouvoir, il est exigé des Togolais de payer, payer, payer… même quand ils meurent de faim et de soif, même quand ils sont malades et ne peuvent pas se soigner, même quand la jeunesse reste dans l’ignorance faute de moyens pour payer l’écolage….etc.

Pour voyager, pour rouler sur des chaussées défoncées et traverser à gué des rivières dont les frêles ponts sont écroulés, il faut payer! Pour se faire faire un certificat de naissance ou de nationalité, il faut payer! Pour obtenir une carte nationale d’identité, il faut payer! Pour obtenir l’attestation d’un diplôme scolaire ou universitaire que l’on a eu tant de mal à obtenir, il faut payer! Pour vendre les produits de son champ au marché, il faut payer! Mais que fait le gouvernement de tout cet argent amassé dans la sueur et le sang des Togolais ? Chuuuut!

Qui vous a donné la permission de poser une question aussi iconoclaste? Et si vous continuez, vous serez tabassé tour à tour par l’armée, la gendarmerie, la police, la milice jusqu’à ce que mort s’en suive et…si vous n’en mourez pas, vous finirez votre misérable vie en prison ! Circulez! circulez! Il n’y a RIEN A VOIR! Parce qu’il refuse de se taire, M. Ferdinand AYITÉ est aux prises avec cette mafia qui saigne le Togo tous les jours que Dieu fait, avec l’aide de ses “tontons-macoutes” locaux et internationaux!

Kofi YAMGNANE

Président de SURSAUT TOGO

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

CITE AU QUOTIDIEN : QUELLE EST LA CLE DU CHANGEMENT SOCIAL EN AFRIQUE FRANCOPHONE ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUE24 février 2021 : on commente sur RFI les résultats provisoires de l’élection présidentielle au Niger....

Ce sujet m’a vraiment fait marrer…

Par Luc AbakiIl semblerait, selon les écrits que je viens de lire à l'instant sur les réseaux, que deux hommes se réclamant...

Togo : Vers le renforcement des restrictions à la liberté syndicale ?

Le gouvernement n’en finit pas du tout avec son projet de relire toutes les lois qui se rattachent aux libertés notamment de...

Univeristé de Lomé, Majoration des frais des UE de 24.000 à 315.000 FCFA : La mesure fait grincer des dents chez les étudiants étrangers

Est-il possible qu’au nom d’une certaine réciprocité ou d’une réforme, l’Université de Lomé (UL) décrète des augmentations des coûts d’achat des Unités...

Togo : Communiqué sanctionnant le conseil des ministres du 24 Février 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour à la Présidence de la République sous la présidence de Son Excellence Monsieur Faure...

Togo – Un an après la présidentielle : LES RAVAGES DU MENSONGE EN POLITIQUE

C'est un constat: le Togo a fait un sérieux bon démocratique en arrière après la présidentielle du 22 février 2020. Et pour cause, en...

Togo – 22 Février 2020/2021 : Exigence de vérité des urnes pour que cesse l’illégitimité du pouvoir

Déclaration de Ayayi Togoata APEDO-AMAH, Enseignant-chercheur, Monzolouwe ATCHOLI KAO, Président de l'Association des Victimes de la Torture au Togo (ASVITTO), Raphaël KPANDE-ADZARE,...

«Pendant que l’État de droit sombre en Afrique, la France regarde ailleurs»

Un an jour pour jour après l'élection présidentielle au Togo, trois figures majeures de l’opposition congolaise, guinéenne, togolaise et un député français...
- Advertisement -
error: Content is protected !!