Sans le statut particulier, pas de rentrée !

Sans le statut particulier, pas de rentrée !
Illustration

Sans le statut particulier, pas de rentrée !
Illustration

Par Serge Lemask, togo-online.net
Telle est la décision de la donne la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN). Le syndicat exige la mise en application du statut particulier des enseignants comme l’avait promis le Premier ministre Selom Klassou.

Prévue pour le 25 septembre 2017, la rentrée scolaire a du plomb dans l’aile. Les enseignants brandissent déjà leur seule arme contre le gouvernement, la grève.

« Nous enseignants aujourd’hui, nous sommes prêts à aller en classe. Mais une fois que ce qui nous a été promis n’a pas fait, je vous assure que sans le statut particulier pas de rentrée scolaire 2017-2018 », a laissé un enseignants lors de l’Assemblée Générale de la FESEN.

Pour joindre l’acte à la parole, les enseignants ont décidé d’amorcer un break les 3 premiers jours de la rentrée.

Quant à la Coordination des syndicats de l’éducation nationale (CSET), elle a adressé au gouvernement un préavis de grève pour les deux premiers jours de la rentrée.

À l’allure où vont les choses, il est clair que l’année scolaire 2017-2018 ne sera pas du tout paisible.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.