28.1 C
Lomé
Wednesday, June 16, 2021

Togo : Adjamagbo et Djossou en route vers la prison

Les unes des journaux

Togo : Adjamagbo et Djossou en route vers la prison
Madame Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, M. Gérard Dodzi Djossou

« Nous nous battrons farouchement pour la sortir rapidement de là. Les éléments dont le Procureur est en possession ne peuvent pas fonder cette poursuite. Car, sincèrement, elle est innocente », a déclaré Me Darius Atsoo, l’avocat de la DMK à notre confrère de focusinfo.

Présentés au Doyen des juges d’instruction dans la nuit du 04 décembre 2020, après plusieurs jours de garde à vue dans les locaux du SCRIC, madame Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et M. Gérard Dodzi Djossou, ont été formellement inculqués par la justice togolaise pour groupement de malfaiteurs et tentative d’attentat contre la sécurité intérieure de l’État. C’était au terme de plusieurs heures d’audition puis, ils ont été placés sous mandat de dépôt.

Si pour l’heure, ils ne franchissent pas les portes d’une prison, car retournés dans les locaux du Service Central des Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC), le reste, n’est qu’une question de jours, peut-être pour observer la période de quarantaine due à la pandémie du covid-19. C’était pratiquement le même schéma observé après l’arrestation et l’inculpation du Prophète Esaïe (Kokou Dékpo).

Interpellé le 14 septembre 2020 et gardé dans les locaux du SCRIC, l’homme de Dieu a été plus tard inculpé et placé sous mandat de dépôt. Mais, les fonctionnaires du SCRIC ont été instruits de le conduire à nouveau dans leurs locaux pour quelques jours avant de le déposer en prison. Le Prophète Esaïe, très proche de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), séjourne aujourd’hui à la prison civile de Tsévié.

En clair, le message des Organisations, Mouvements et Associations de la Société Civile n’a pas été écouté par les autorités togolaises. En conférence de presse ce vendredi, 04 décembre 2020, les représentants locaux de près d’une dizaine d’Organisations, Mouvements et Associations de la Société Civile, ont demandé « la libération immédiate et sans condition de madame Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et monsieur Yaovi Dodzi Gérard Djossou, ainsi que de tous les autres prisonniers politiques ». Aussi ont-ils exigé « l’abrogation de la modification apportée le 12 août 2019 à la loi n° 2011-010 du 16 mai 2011 fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques conformément aux recommandations des Rapporteurs Spéciaux des Nations Unies, et le respect du droit et de la liberté à manifester pacifiquement sur toute l’étendue du territoire ». Mais avec la tournure des choses, peut-être qu’un nouveau combat pour la liberté, s’ouvre pour eux.

K. Monzonla

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : La solution « magique » de la STT contre l’inflation et la hausse des prix des produits pétroliers

Ces derniers jours, les Togolais se plaignent de la cherté de la vie. Pour cause, les produits de première nécessité ont connu...

Covid-19 Togo : 4 nouvelles contaminations dans la préfecture d’Agoe

Hier, quatre nouveaux cas positifs ont été enregistrés dans la préfecture d’Agoe. C’est ce qu’indique le site officiel du gouvernement. Le même site...

Togo : Agbeyomé Kodjo va faire un voyage sans retour

Telle est la prophétie faite par Maranatha Mashia’h de l’église « clinique Immanuel Temple du Saint Esprit », récemment fermée au Togo. Même...

Que sont devenues Réckya Madougou et ses valises d’argent dont parlait Patrice Talon?

Par Samari Tchadjobo «Elle débarque avec des valises d’argent, des sponsors de chefs d’Etat des pays voisins, a indiqué Patrice Talon dans...

Togo : Curieux silence des associations de consommateurs

La vie chère s'accentue, intensifiant la souffrance des populations Togolaises qui tirent déjà le diable par la queue. La situation est plus...

LIBERTÉ POUR DJIMON ORÈ ET TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES DU RÉGIME GNASSINGBÉ

Par Ayayi Togoata APEDO-AMAHLa présence de prisonniers politiques dans les geôles du régime policier constitue un cinglant démenti à la fiction de...

Lutte pour la démocratie au Togo : les leçons de l’heure

"Lutte pour la démocratie au Togo : les leçons de l’heure", c’est le titre d’une tribune publiée sur Facebook par Gnimdéwa Atakpama,...

La faute aux quatre coups KO: que les crétins louangeurs sortent des bois!

Par Kodjo EpouQuelque chose, en nous, s'est brisé. Le Togolais est devenu indéfinissable, même méconnaissable. Son pays aussi l'est, et en pire,...
- Advertisement -
error: Content is protected !!