Togo : Des morts de trop sur la conscience de la CEDEAO

Togo : Des morts de trop sur la conscience de la CEDEAO
Un jeune homme Un jeune homme grièvement blessé par les les Forces de l’ordre ce Samedi 08 Décembre

Par Marcelle Apévi, togo-online.net

La situation s’exacerbe chaque jour que Dieu fait. Ce samedi, des togolais sont tombés sous les balles meurtrières des forces armées Togolaises. C’était lors des manifestations de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.

Le bilan provisoire fait état de trois morts dont un enfant de 12 ans abattu par balles réelles à Agoè-Zondo par les FAT et un autre homme d’environ la trentaine.

On dénombre plusieurs blessés par balles et d’importants dégâts matériels.

Togo : Des morts de trop sur la conscience de la CEDEAO
Un manifestant grièvement blessé par les Forces de l’ordre ce Samedi 08 Décembre

Cette situation dégénère à cause de la nonchalance de la CEDEAO qui refuse de rappeler à l’ordre Faure Gnassingbé.

Depuis plus de 52 ans, la famille Gnassingbé, obsédée par un règne sans fin, terrorise le peuple Togolais, sous le regard complice de la communauté internationale qui joue au pyromane et au sapeur pompier.

Le peuple togolais, assoiffé d’alternance a décidé de descendre dans la rue pour dire « 50 ans ça suffit ».

Sollicitée pour aider à régler le mal togolais , la CEDEAO fait preuve d’un silence coupable qui ne fait qu’aggraver la crise.

Le RPT/UNIR s’est lancé dans l’organisation unilatérale des élections législatives que dénonce la coalition des 14 partis politiques de l’opposition. Dans un vaste programme, la C14 a promis de tout mettre en œuvre, parlant de manifestations publiques pacifiques, pour empêcher ces élections.

Ainsi le peuple Togolais, face au silence et à l’insouciance de la CEDEAO, a décidé de prendre ses responsabilités pour sonner le glas à la dictature cinquantenaire du clan Gnassingbé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.