25.6 C
Lomé
Friday, July 30, 2021

Togo : Djimon Oré, le nouveau prisonnier politique de Faure Gnassingbé

Les unes des journaux

Togo : Djimon Oré, le nouveau prisonnier politique de Faure Gnassingbé
Djimon Oré

Djimon Oré est entre les mains de la soldatesque de Faure Gnassingbé depuis le 29 avril 2021. Des éléments de la gendarmerie en tenue bigarrée à bord de deux jeeps ont fait irruption dans la résidence de l’ancien ministre de la Communication et Président national du parti politique Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD), coordinateur du Creuset National pour la Transition (CNT) le jeudi 29 avril 2021 dans l’après-midi. Ils ont pris soin de passer au peigne fin la maison de l’ancien député avant de le demander de les accompagner. Chose faite, ils reviendront plus tard fouiller la chambre à coucher de Djimon Oré et emporter selon nos informations, une manette dont on ignore le contenu. Il faut préciser que toutes ces tracasseries réservées à l’ancien ministre ont été faites en présence de sa femme et ses enfants.

Que reproche-t-on exactement au natif de Camina, localité dénommée sixième contient dans l’Est-Mono ?

Selon des éléments rapportés par le site Gapola.net, Djimon Oré serait accusé d’atteinte à l’honneur, de tentative de troubles aggravés à l’ordre publique et d’outrages envers les représentants de l’autorité publique. Tout se rattacherait à une interview téléphonique accordée par l’homme à une radio locale dans le cadre de la célébration du 61ème anniversaire de l’indépendance du Togo.

Il y a dressé un bilan assez négatif « en termes de sang versés, en termes de compatriotes assassinés par la FrançAfrique à travers le régime barbare, le régime de l’oligarchie militaro-clanique des Gnassingbé » Propos de Djimon Oré.
« Le bilan c’est que le nombre d’assassinés au Togo dépasse de loin le nombre de ceux qui sont tombés au Rwanda et on parle de génocide rwandais. S’il faut faire de comparaison, c’est ça le bilan de l’indépendance du Togo, de 1963 à nos jours. Plus de morts que le nombre attribué au génocide rwandais » peut-on entendre dire l’homme au téléphone de la radio locale.

« Sur le plan économique et financier, le Togo est en rune. Aucune structure économique viable. Sur le plan économico-social, la population Togolaise est réellement divisée ; Instrumentalisation ethnique. Un seul groupe ethnique instrumentalisé par la FrançAfrique pour clochardiser les autres. Voilà le bilan à faire. Le bilan, c’est qu’on a une armée d’occupation qui n’est pas une armée du peuple mais qui est entretenue et payée par les ressources des Togolais. C’est une armée de la FrançAfrique. Le bilan, c’est l’incohésion sociale ; Le bilan, c’est que les conditions sont réunies pour le pire » indique-t-t-il avant de répondre en souvenir de l’assassinat de Sylvanus Olympio que le Togo n’est pas indépendant. Selon ses propos, le Territoire Togolais serait devenu un camp de concentration nazis ; Ainsi donc point n’a besoin de fêter une quelconque date dite d’indépendance du Togo.
Ce sont entre autres les propos de l’ancien ministre Djimon Oré, toujours fidèle à la ligne de son parti qui prône l’indispensabilité d’une transition politique consensuelle pour sortir le Togo de l’ornière.

Selon lui, le Togo est un camp de concentration où seulement 5% des populations jubilent au détriment de la majorité qui croupit dans la misère.
Autant de réalité pour comprendre qu’il s’agit en réalité d’un prisonnier personnel de Faure Gnassingbé qui a du mal à digérer le faite que son collaborateur d’hier sur la base de l’accord RPT/UFC soit devenu son opposant farouche. Aujourd’hui gardé à vue au Service Central de Recherches et d’Investigation Criminelles (SCRIC), Djimon Oré serait dans l’attente de ce qui lui est concrètement reproché dans cette interview dont le contenu ne diffère pas de ce qu’il a l’habitude de déclarer depuis la création du FPD.

Marcelle Apévi

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Un réseau de cambrioleurs démantelé par la police à Djagblé

En effet, une enquête a été ouverte suite à un cambriolage survenu dans un domicile sis au quartier Adidomé à Djagblé dans...

CITE AU QUOTIDIEN : UN BOUTON MAGIQUE POUR LE CHANGEMENT ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUENous sommes nombreux à chercher comment faire advenir le changement : parents désireux de voir intervenir...

Kokoroko prône la gratuité des cours de vacances

A peine l'année scolaire amorce son dernier virage que les établissements scolaires partent à l'assaut des élèves à travers des opérations de...

Naboudja Bouraïma : « Montrons la voie au peuple togolais pour réduire les attaques et injures »

La guerre qui s’anime sur les réseaux sociaux avec des injures, intoxications, fake news… suscite l’attention de Naboudja Bouraïma. Le militant de...

Togo Affaire Pegasus: Habia Nicodème très remonté contre Faure Gnassingbé

L'affaire Pegasus fait encore couler beaucoup d'encre et de salive. Les partis politiques de l'opposition expriment leur mécontentement. Pareil pour Nicodème Habia...

Togo COVID-19 : 116 cas positifs enregistrés mardi

Mardi, 116 nouveaux cas positifs ont été enregistrés sur 1492 personnes dépistées, c’est ce que rapporte le site du gouvernement. La source susmentionnée...

Yakoubou Moutawakilou du PNP : Une libération qui suscite plus d’interrogations qu’elle n’en résout

Un ami nous informe depuis Lomé avoir visité le SG du PNP section Kpalimé, Monsieur Yakouboubou Moutawakilou au pavillon militaire du CHU...

Que se cache-t-il derrière la suspension des agréments des ONG?

En conseil des ministres le 24 juillet 2021 à Pya, le gouvernement a décidé de la suspension de l' attribution et du...
- Advertisement -
error: Content is protected !!