Togo : Et le coup d’Etat constitutionel est lancé

Togo : Et le coup d'Etat constitutionel est lancé

Par K. Monzonla, togo-online.net
Les nommés de la sixième législature de la cinquième République ont donné le coup d’envoi à la violation de la Constitution Togolaise. A travers leur proposition de présidence tournante à l’Assemblée, ces députés violent l’article 54 de la constitution qui stipule que “l’Assemblée nationale et le sénat sont dirigés chacun par un président assisté d’un bureau. Les présidents et les bureaux sont élus pour la durée de la législature dans les conditions fixées par le règlement intérieur de chaque Assemblée”.

C’est justement cette dernière partie de l’alinéa 1 de l’article 54 à savoir “dans les conditions fixées par le règlement intérieur” qui est la base de cette proposition malencontreuse de ces personnalités à la moralité douteuse.

Elles citent en exemple, le Sénégal où la durée du mandat du président de l’Assemblée nationale et son bureau est de un an renouvelable.

Le contexte togolais ne cadre pas avec cette nouvelle trouvaille de ces députés “merci Faure Gnassingbé”. Cette proposition lève le voile sur la compétence réelle et le niveau intellectuel des lauréats du concours de partage de sièges de l’Assemblée nationale. Si déjà, ces messieurs et dames foulent aux pieds, à travers une lecture biaisée, les dispositions constitutionnelles, que peuvent-ils faire dans l’intérêt d’un peuple qui continue de subir les nombreuses violations de sa constitution arrachée de haute lutte ?

C’est dire qu’un danger guette le Togo, avec ces députés qui vont certainement aider Faure Gnassingbé à poser les bases d’un règne sans fin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.