Togo, et le noir chasse le blanc

Togo, et le noir chasse le blanc

Par Komi Monzonla, togo-online.net

La scène fait rire les togolais depuis hier. Le gouvernement RPT/UNIR était dans le comble de l’incompétence, l’incohérence, l’incapacité, l’irresponsabilité, l’illettrisme…
Les adjectifs ne manqueront pas pour qualifier la triste scène à laquelle le gouvernement s’est adonné hier, lors de la célébration du 1er mai, fête des travailleurs.

Ils étaient tous habillés en blancs, on dirait des anges descendus directement du palais céleste. Genre, ce n’était que des usurpateurs d’une couleur qui ne les portent pas du tout. Sinon, la lumière fuire devant les ténèbres, il n’y a qu’au Togo de Faure Gnassingbé qu’une telle scène peut se produire dans un sens total d’irresponsabilité. Ils ont une fois encore démontré qu’ils sont réfractaires à tout changement.

Ils étaient en position assise, les oreilles levées comme des lapins, assistant aux défilés des syndicats et centrales syndicales béquilles de la dictature, bombant les torses, criant à grande gueule comme des gourous, puisqu’ils le sont réellement, quand la SYNERGIE DES TRAVAILLEURS DU TOGO (STT) s’annonce avec une forêt noirs, la dame de fer, Lawson Nadou Oloukounlé devant une bâche portant des lignes de l’engagement de cette centrale syndicale qui reste droit dans les bottes, drapeau togolais en toiles de fond.

Togo, et le noir chasse le blanc

“Nous irons jusqu’au bout du monde, Synergie ne fléchira pas”, à peine cette chanson résonne que les loups habillés en agneaux soulèvent leurs postérieurs, commençant par Gilbert BAWARA. Ainsi prirent-ils la poutre d’escampette, laissant les travailleurs, y compris leurs béquilles, sans aller au bout de la célébration. Ils prirent honteusement la fuite dans leur boubou blanc finalement sale.

Tous les fous qui se reposaient sous les arbres en face du palais des congrès ont eux aussi éclaté de rire.

C’est comme ça que la fête du 1er mai a été célébrée hier au Togo. Le gouvernement n’a même pas été capable de conserver sa haine jusqu’à la fin, pour écouter et recueillir les revendications et mots des travailleurs. Un manque de respect qui en réalité a plus exposé ce gouvernement incompétent et incapable, aux yeux du monde. Dans un pays normal, les députés devraient mettre fin au travail de ce gouvernement malheureusement tous les médiocres du parlement togolais sont imposés par le RPT/UNIR à travers des élections frauduleuses aux résultats truqués.

Dans sa chanson fétiche, la STT indique qu’elle ne fléchira pas. A quoi s’attendre dans les prochains jours? C’est le Walt and see.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.