25.1 C
Lomé
Tuesday, September 28, 2021

Togo: La CNAP accouche d’un grand recul dixit Nathaniel Olympio

Les unes des journaux

 Togo: La CNAP accouche d’un grand recul dixit Nathaniel Olympio
Nathaniel Olympio

Le Président du Parti des Togolais n’est pas passé par quatre chemins. Les conclusions des travaux de la Concertation Nationales des Acteurs Politiques (CNAP) dont le gouvernement vante les mérites sont inscrits par Nathaniel Olympio, dans l’agenda du recul politique. « Enfin le contenu de leur dialogue commence à être publié ! On y découvre des choses incroyables », écrit-il, comme il en a l’habitude depuis quelques temps, sur sa page FaceBook. Il donne en exemple, les propositions retenues de façon consensuelle par ceux qui sont restés jusqu’au bout, en ce qui concerne la liberté de réunion et de manifestation. Contrairement aux attentes qui voudraient que la CNAP débouche sur des conclusions qui donnent des réponses positives aux préoccupations des Togolais, celle-ci suggère plutôt de modifier la plage horaire des manifestations publiques pacifiques selon la formule « 8h à 10h au lieu de 11h à 18h ». « C’est à cela qu’à servi ce dialogue ? », s’interroge Nathaniel Olympio.

L’autre exemple choisi pour justifier le constat de l’échec, c’est la répartition des postes à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Le président du parti des togolais craint un déséquilibre surtout avec les réalités du terrain qui font du représentant de l’administration, un proche du parti au pouvoir, et aussi le doute autour de l’appartenance des deux membres de la société civile. « Sachant que les décisions sont prises à la majorité des voix, peut-on raisonnablement penser que cette répartition constitue une avancée dans la recherche de l’équité ? ». Une interrogation que l’auteur qualifie de légitime.

Pour ne citer que ces points pointés du doigt par Nathaniel Olympio, on peut déduire que pleins de poils restent malgré le passage de flammes ardentes sur le corps de la souris. Autrement dit, le fruit ne répond pas à la promesse des fleurs. Le problème, pour une fois encore, n’est qu’un saupoudrage, en attendant la séance de rafistolage à laquelle n’échappera pas le RPT/UNIR, surtout avec la désolidarisation de l’ANC, et la campagne médiatique d’explication que Jean Pierre Fabre et son équipe mène pour démonter le fameux consensus que loue Payadowa Boukpessi.

Lire la tribune de Nathaniel Olympio

Le dialogue politique accouche d’un grand recul démocratique

Enfin le contenu de leur dialogue commence à être publié ! On y découvre des choses incroyables :
Alors que la loi en vigueur depuis 2011 permettait les manifestations publiques pacifiques jusqu’à 22h, elle a été abusivement modifiée en 2018 pour borner les manifestations entre 11h et 18h. Ce dont l’opposition et les défenseurs des droits humains se plaignaient.

Pour corser les choses, la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP), – le dialogue politique initié par le régime – qui était supposée déboucher sur des conclusions qui donnent des réponses positives aux préoccupations des Togolais, suggère plutôt de modifier la plage horaire des manifestations publiques pacifiques selon la formule « 8h à 10h au lieu de 11h à 18h ». C’est à cela qu’à servi ce dialogue ?

J’ai beaucoup de mal à croire que les partis d’opposition qui ont participé à la CNAP ont accepté cette disposition qui est qualifié de consensus par les organisateurs, comme l’ensemble des conclusions.

D’autre part, pour la répartition de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) composée de 17 personnes, la CNAP propose qu’elle soit de nature politique avec 7 membres pour la majorité parlementaire (le régime), 7 membres pour l’opposition, 2 membres de la société civile et un membre de l’administration. On peut sans se tromper dire que le représentant de l’administration sera nécessairement quelqu’un proche du parti au pouvoir et on peut douter que les deux membres de la société civile seront proches de l’opposition. Sachant que les décisions sont prises à la majorité des voix, peut-on raisonnablement penser que cette répartition constitue une avancée dans la recherche de l’équité ? L’interrogation est légitime.

Enfin, « La CNAP propose au gouvernement d’organiser DANS LA MESURE DU POSSIBLE les audiences foraines en vue de délivrer les actes de naissance aux Togolais qui n’en disposent pas. Cela contribuera à limiter le nombre de personnes qui s’inscrivent par témoignage sur les listes électorales. Ce nombre est très élevé actuellement, surtout à Lomé la capitale. »
On peut noter que la campagne que nous avons intensifiée depuis 2019 pour pousser le régime à prendre à bras le corps la question de l’acte de naissance et de la carte nationale d’identité marque des points avec l’adhésion du Togo à la Convention des Nations Unies sur l’apatridie et cette proposition de la CNAP.

Sauf que cette proposition de la CNAP, avec la formulation « DANS LA MESURE DU POSSIBLE », montre que l’urgence et l’importance de ce besoin ne sont pas prises en considération à leur juste valeur. Par ailleurs, cette proposition présentée comme une avancée électorale l’est-elle réellement ? L’acte de naissance, prouve-t-il la nationalité ? Évitera-t-il le témoignage pour s’inscrire sur la liste électorale ? Rendra-t-il la liste électorale fiable ? Ces questions méritent d’être posées.

La véritable avancée, n’aurait-elle pas été de demander au gouvernement de prendre les mesures urgentes pour que chaque Togolais dispose gratuitement d’une carte nationale d’identité ? Rappelons qu’environ 85% des Togolais n’ont pas de carte d’identité.

Oui, la question de l’acte de naissance a été évoquée dans ce dialogue et la solution des audiences foraines que nous avons toujours suggérée a été reprise. C’est une petite étape marquée par une timide proposition. On est tenté de se demander si cette proposition n’était pas faite pour la forme. Attendons voir ce qu’il en sortira concrètement de la prestidigitation gouvernementale.

Nathaniel Olympio
Président du Parti des Togolais

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Journée mondiale du tourisme 2020: Pierre LAMADOKOU parle des conséquences du Covid-19 sur le tourisme togolais

  C'est dans un message dont voici la teneur: MESSAGE DU MINISTRE DE LA CULTURE ET DU TOURISME Lomé le 27 septembre 2021 Mesdames, Messieurs, Le 27...

Covid-19: 4 personnes décédées dimanche

Bilan du dimanche 26 septembre 2021 Cinquante-cinq (55) des 1498 personnes testées sont positives portant le nombre total de cas positifs à 25.218....

Fenêtre sur l’Afrique du 25 Septembre 2021 sur kanal K et Avulete

1ère partieDébat PanafricainCoup d'État militaire en Guinée Conakry; Jusqu'à quand va durer le bras de fer entre le colonel Mamady Doumbouya et...

Togo: Une rentrée risquée actée par Kokoroko

Les écoles rouvrent le 27 septembre 2021 au Togo. Contrairement aux attentes des parents qui espéraient un report, le ministre Kokoroko confirme...

CITE AU QUOTIDIEN : QUELS VŒUX DE BONHEUR ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUEEn général, en début d’année, le premier vœu formulé à l’attention des proches et comme des...

LETTRE OUVERTE A TOUTES LES FEMMES TOGOLAISES

Par Maryse Mawutowou QUASHIELorsqu’on traverse une situation tragique, on fait appel à tous ceux qui peuvent vous aider, ou tout au moins...

Deux «Femmes Pyramide» arrêtées par la police Togolaise

Ce jeudi 23 septembre 2021, alors qu'elles étaient en train de sensibiliser leurs soeurs du marché de Hédzranawé dans le cadre de...
- Advertisement -
error: Content is protected !!