Togo : La CSET et la FESEN appelle à une grève de 5 jours pour la libération des trois élèves emprisonnés à Dapaong

Togo : La CSET et la FESEN appelle à une grève de 5 jours pour la libération des trois élèves emprisonnés à Dapaong
Par K. Monzonla

Dans un article récent, nous avons été amer avec ces deux organisations syndicales, CSET et FESEN qui ont fait preuve d’indifférence totale dans l’affaire d’emprisonnement des trois élèves de Dapaong, accusé d’actes de vandalisme et de destruction de bien public, parlant d’un véhicule caillassé. Le comportement de ces deux syndicats qui n’ont pas daigné exiger la libération immédiate de ces élèves qui ne réclamaient que leur droit à l’éducation les mains nues face à des forces militarisées a fâché plus d’un.

Vu le mécontentement exprimé, la CSET et la FESEN se ressaisissent et lancent une grève de cinq jour à compter de ce lundi 7h30 sur toute l’étendue du territoire national pour exiger la libération des élèves emprisonnés.

Outre cette grève, dans un message posté sur les réseaux sociaux, les deux organisations syndicales informent l’opinion que les enseignants vont cotiser le prix du véhicule endommagé en guise de réparation.

Même si cette réaction est tardive, elle vaut la peine parce que ces élèves ne se sont pas levés de leur propre chef pour prendre la rue. La situation s’y prêtait surtout avec la roublardise du gouvernement et sa manière de réprimer avec des forces militaires, des manifestations publiques, spontanées et pacifiques des élèves qui réclament leurs enseignants et les cours considérés comme faits par ceux-ci. Un comportement dictatorial qui n’a autre nom que le sabotage de l’avenir de ces élites de demain.

Une délégation de la CSET est actuellement à Dapaong aux chevets des trois élèves.

Lire le message posté par Houssimé SENON de la FESEN
Salut camarades,

Nous avons décidé de jouer à l’apaisement eu égard à l’appel du PM. Nous avons manifesté notre bonne foi en soumettant à discussion une nouvelle plate forme en lien aux corollaires de nos mouvements, dont la libération des trois élèves détenus à la la prison civile de Dapaong. Nous avons été interpellés par nos Ministres à ce sujet et nous plaidons pour l’apaisement tout en déplorant ce délit dû à l’effet du groupe.

Puisque nous n’avons plus autre recours ATCHOU- ATCHA et moi HOUNSIME, avons décidé d’appeler tous les enseignants à une grève jusqu’à la libération des trois élèves . Tous les enseignants et enseignantes du Togo vont cotiser le montant des frais du véhicule cassé. Bonne journée .

NB: la grève va courir à partir du lundi 27/3/2017 si jusqu’à 17h30 de ce vendredi le 24/3/2017 , Les élèves ne sont pas libérés.

HOUNSIME Senon,
SG FESEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.