Togo : Le bourreau Major Kouloum décoré par Faure Gnassingbé

Togo : Le bourreau Major Kouloum décoré par Faure Gnassingbé
Major Kouloum

Togo : Le bourreau Major Kouloum décoré par Faure Gnassingbé
Major Kouloum

Par K. Monzonla
Le régime cinquantenaire des Gnassingbé ne cesse de surprendre par des actes de promotion de la voyoucratie, du banditisme, de la violence, des tueries etc. Après l’élévation en grade du Colonel Massina Yotrofeï, c’est le tour du tout puissant sanguinaire Major Kouloum d’Atakpamé, chef milicien, d’être décoré par Faure Gnassingbé, le 26 avril 2017 dernier à l’hôtel Radisson blu 2 Fevrier, Lome, dans le cadre de la célébration du 57ème anniversaire de l’indépendance du Togo.

Cette décoration d’un bourreau qui a à son propre compte, plus de 300 morts est un acte de méchanceté notoire affiché par Faure Gnassingbé à l’endroit des victimes de Kouloum et les familles des fils et filles du Togo tombés au bout des balles assassines de ce militaire.

En effet, Major Kouloum sème la terreur dans la ville d’Atakpamé où il se comporte comme un voyou. Partout où Kouloum passe, il sème mort et désolation.

L’on a du mal à comprendre comment Faure Gnassingbé peut-il décorer un chef milicien au moment où sa fabrique, le HCRRUN circule et commande des messes pour quémander la réussite d’une opération de réparation des tords causés par des militaires notamment le Major Kouloum.

L’on comprend maintenant aisément et bien le sens du discours de Faure Gnassingbé prononcé le 28 avril dernier, discours dans laquelle il dit, je cite: «J’encourage nos forces de défense et de sécurité, qui accomplissent leur devoir dans des conditions parfois difficiles. Elles sont tout à la fois notre fierté et notre rempart. Je les invite à maintenir la discipline, le sens du dévouement et la culture de l’esprit républicain dans l’exercice de leur mission. Bonne fête de l’indépendance et que Dieu bénisse notre cher Togo.» fin de citation.

Un passage qui résonne clairement comme une menace et une mise en garde à l’endroit de ce peuple qui ne cesse d’être violenté gratuitement par cette armée partisane, dictatoriale… qui incarne la dynastie des Gnassingbé.

Face à cette triste et lamentable réalité où les criminels sont promus et décorés, il convient au peuple togolais de prendre ses responsabilités pour arracher sa souveraineté et asseoir la vraie démocratie qui lui permettra d’élire en toute impartialité, tranquillité, liberté, etc. son dirigeant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.